Le 22ème printemps du livre et des arts ouvre ses portes à Tanger

5437685854_d630fceaff_b-
554
Partager :

La 22ème édition du printemps du livre et des arts de Tanger s'est ouverte, ce jeudi 19 avril au Palais des Institutions Italiennes de la ville, avec la participation d’un parterre d’écrivains, d’artistes, d’académiciens, d’éditeurs, de philosophes et de plasticiens

S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture, le président de l'association Tanger région action culturelle (ATRAC), co-organistarice du Salon, Larbi Rmiki, a souligné que ce rendez vous culturel annuel exceptionnel, qui s'inscrit dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc 2018, se veut, plus qu'un salon du livre, un véritable festival artistique et littéraire, et traduit le partenariat exemplaire liant le Maroc et la France dans plusieurs domaines.

Pour sa part, l'ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, a affirmé que ce Printemps du livre et des arts constitue désormais une manifestation bien ancrée dans le paysage intellectuel et culturel de la ville du Détroit, notant que cette rencontre, qui a vu le jour dans la cour de l'Institut français il y a 22 ans dans le cadre d'un effort conjoint mené avec l'ATRAC, marque un grand succès avec quelque 16.000 visiteurs et une cinquantaine d'exposants, avec un espace entièrement dédié à la jeunesse, de concerts, des lectures musicales, une nuit de cinéma et un vernissage d'exposition à la galerie Delacroix.

Cet événement culturel ouvert à tous constitue une opportunité dédiée à 3.000 jeunes pour venir profiter des différentes activités de cette édition et offre un espace de réflexion et de discussion, qui, à travers la création contemporaine, vise à analyser le monde et à débattre de ses évolutions, a-t-il expliqué, notant que le printemps du livre et des arts se distingue des autres manifestations artistiques et littéraires par sa capacité à mettre en discussion le croisement des disciplines et du public, à travers les différentes tables rondes, les conférences, les lectures poétiques et les pièces de théâtre et la nuit du cinéma

Ce festival artistique et littéraire poursuit l'objectif de parler à tous et de faire une place à chacun quelle que soit sa relation avec la culture et sa sensibilité, en mettant en débat cette année le thème de la "Rencontre" qui est coeur du dialogue franco-marocain qui rejoint la devise de la saison France-Maroc 2018, intitulée "un monde ouvert", a précisé Girault, ajoutant que le choix de ce thème intervient dans un contexte marqué par la complexité des sociétés, le déferlement de la violence et aux tragédies, face à un besoin récurrent de se parler et d'échanger de part et d'autre de la Méditerranée, en vue de parvenir à décrypter, comprendre et à analyser un monde en mutation.

De son côté, le Directeur général du Groupe Renault Maroc, Marc Nassif, a indiqué que le groupe Renault fête cette année ses 90 ans de présence au Maroc, alors que le lancement de l'usine de Tanger et l'implantation des fournisseurs du groupe a transformé le paysage de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, notant que le rôle du groupe dépasse la dimension industrielle vers celles citoyenne et culturelle.

"La thématique du Printemps du livre et des arts de Tanger de cette année est la rencontre. Cette Rencontre nous la pensons dans le cadre de notre politique de responsabilité sociale de l'entreprise qui met l'inclusion au centre de ses valeurs, et nous la trouvons à travers notre projet de sensibilisation à la sécurité routière, où nos formateurs experts vont à la rencontre des enfants de cette région dans le cadre d'un programme riche en interaction et en apprentissage", a-t-il fait savoir, ajoutant que le groupe a mis en place plusieurs dispositifs liés à la mobilité, une arme contre l'abandon scolaire, et des actions pour rapprocher les jeunes de la culture par le développement d'activités parascolaires.

Et de rappeler que le partenariat du groupe Renault avec l'Institution Français de Tanger a permis à des enfants de collèges du Nord du royaume de bénéficier de cours pour leur donner goût à la lecture et de les former à l'expression orale dans le cadre de la caravane "plaisir de lire", notant que ce Salon constitue un événement incontournable pour la promotion du paysage culturel de la ville.

Quant au directeur de l'Institut français de Tanger, initiateur de cet événement, Jérôme Migayrou, il a souligné que ce "Printemps du livre et des arts", dénommé auparavant Salon international de Tanger des livres et des arts, constitue l'un des événements majeurs de la saison culturelle France-Maroc 2018, qui souhaite se projeter dans un nouvel esprit plus festivalier mais toujours au coeur du projet "le livre", à travers une ambition commune au service de la culture, l'accès au savoir et du dynamisme du dialogue franco-marocain.

"C'est dans cet esprit d'éveil nous aurons à souhait d'aller à la rencontre de tous les publics, Nous envisagerons ainsi de faciliter l'accès à ce festival artistique et littéraire à ceux qui sont les plus éloignés de la culture, afin que le dialogue franco-marocain se fasse entre nous", a expliqué Migayrou, notant que, dans le cadre de cet esprit festivalier, cette rencontre propose de diversifier les disciplines artistiques programmées, en faisant la part belle au livre et à la littérature, en vue de faire renaitre et de renouveler le passé mythique de la ville de Tanger, et ce à travers les contes pour les plus jeunes, la poésie et les lectures musicales.

De grands rendez-vous seront programmés en soirée avec plusieurs conférences dialoguées, a-t-il fait savoir, notant que les visiteurs pourront, comme chaque année, rencontrer les libraires, éditeurs et associations culturelles exposants autour de concerts, spectacles, contes, scène slam, ateliers d'écriture, de poésie, de portraits ou d'acrobatie, autant d'activités qui attendront les enfants, adolescents et jeunes adultes avec près de 35 rendez-vous dédiés dans l'espace jeunesse.

Au programme de cette édition de quatre jours figurent également des rencontres et lectures pour favoriser l'échange, la découverte et la redécouverte avec des écrivains, sociologues, historiens, philosophes et d'artistes, venus de France et du Maroc, pour partager leur regard sur le thème de "La rencontre, De l'autre à soi".

Le spectacle vivant sera également mis en avant avec des pièces de théâtre, des ateliers artistiques pour les plus jeunes, des scènes ouvertes et des spectacles pour enfants, des concerts avec notamment deux grandes soirées musicales avec Hamid El Hadri et Muslim, et Gnawa diffusion.

Les arts vivants et visuels traverseront cette année encore l'ensemble de la programmation, avec un parcours d'arts organisé autour de l'exposition "La pelouse est mon dernier refuge", d'Hicham Gardaf à la galerie Delacroix, qui permettra au public de découvrir douze lieux tangérois dédiés à la création contemporaine, douze regards sur le thème de la rencontre, outre l'inauguration d'un nouveau dispositif particulièrement ambitieux "le parcours des arts de Tanger" pour une première édition.

Le public sera par ailleurs invité à sortir du Palais des Institutions italiennes pour aller déambuler d'une galerie à une autre à la découverte des œuvres des artistes et à la redécouverte de Tanger.

Et la 3ème nuit du cinéma tangérois clôturera ces soirées festives dimanche soir à la cinémathèque de Tanger autour d'une programmation guidée par Gérard Lefort.

Parmi les invités du Printemps du livre des écrivains et artistes de renom comme Laure Adler, Ali Benmakhlouf, Mahi Binebine, José-Louis Bocquet, Frédéric Boyer, Sanna El Aji, Sylvie Germain, Marek Halter, Mohamed Hmoudane, Hicham Houdaïfa, Kaoutar Harchi, Abdelfattah Kilito, Driss ksikes, abdellatif Laâbi, Fouad Laroui, Gilles Leroy et Abdellah Tourabi.