Mohamed Laaraj : Le Maroc rassemble près de 16.000 sites historiques

5437685854_d630fceaff_b-
2436
Partager :

Le Maroc rassemble près de 16.000 sites historiques et un patrimoine immatériel riche et diversifié, a indiqué ce mardi 30 janvier à Rabat, le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laaraj

Répondant à une question orale à la Chambre des Conseillers, présenté par le groupe de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) sur la stratégie du ministère pour promouvoir le tourisme culturel, Laaraj a précisé que cette forme du tourisme est un portail offrant de nombreuses opportunités d'investissement.

Le tourisme culturel est la forme la plus répandue au Maroc, en comparaison avec le tourisme balnéaire et celui des affaires, a affirmé Laaraj soulignant que son département est conscient de l'importance du patrimoine culturel et civilisationnel du royaume.

Ce patrimoine est dispersé sur les différentes régions du royaume, ce qui épargne le pays la problématique de la mise en place d'équilibres régionaux, s'est-il réjoui faisant savoir que le Maroc veille à préserver et valoriser son patrimoine culturel, en inscrivant 9 sites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Il a noté à cet égard que plusieurs études ont été réalisées pour faire connaitre le patrimoine culturel et ce par l'élaboration de textes de présentations des paysages, des sites patrimoniaux et des circuits touristiques, ainsi que la restauration de sites historiques, l'ouverture de sites archéologiques et la conclusion de plusieurs partenariats en la matière.

En vue de préserver et protéger ce patrimoine, le ministère, a fait remarquer Laaraj, a pris plusieurs actions à savoir l'encouragement des fouilles de sauvetage, l'organisation de plus de 20 festivals annuels dans les différentes régions du royaume, l'encouragement du tourisme national et international, ainsi que le soutien de nombreuses manifestations culturelles organisées par la société civile.

Le budget sectoriel vise essentiellement le renforcement du rythme de la protection des composantes du patrimoine culturel, la préservation et la valorisation du patrimoine historique et vivant, le développement de l'économie patrimoniale, l'organisation de festivals culturels et artistiques, a noté le ministre précisant que ces différentes manifestations sont à même d'encourager le tourisme culturel au royaume.