Aon : Risque moyen pour le Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
unnamed (8) Le Maroc fait mieux que les pays de la région du Maghreb et figure parmi les 5 seuls pays qui présentent un risque politique moyen en 2015. AON Risk Solutions (AON plc), société spécialisé entre autres dans la gestion des risques, le courtage d'assurance et de réassurance, le conseil en ressources humaines vient de publier sa carte des risques politique et économique (2015 Political Risk Map) auxquels sont exposés les pays en 2015. Dans ce tableau, le Maroc ne présente qu’un risque économique et politique moyen en 2015. Selon AON, des pays comme l'Egypte, la Tunisie et le Maroc devraient bénéficier de la baisse des prix du pétrole. Pourtant, les trois pays, présentent des risques élevés de sécurité en raison de l’impact que pourrait avoir l’absence de pouvoir (autorités étatiques) dans des pays comme la Libye, la Syrie et l’Irak. Pour Aon, le Maroc dispose d'un environnement d'affaires relativement fort par rapport à ses pairs régionaux avec des niveaux modérés de risque politique. Le risque politique est moyen, même si le pays a été exposé aux événements du Printemps arabe en Tunisie et en Egypte. Par contre, le risque de violence politique est classé dans la catégorie moyenne élevée à cause du conflit du Sahara. En matière économiques, l’économie du royaume demeure assez vulnérable en raison de sa périphérie avec l’Europe (une destination d'exportation clé et une source d’envois de fonds). Cette situation pourrait impacter négativement la croissance du pays en détériorant la balance extérieure et budgétaire. Toutefois, le processus de décompensation a été salué par Aon. Selon elle, cela devrait aérer l’espace budgétaire et réduire sensiblement le déficit. Le Maroc classé parmi les pays émergeants En Afrique, seuls cinq pays présentent un risque politique moyen en 2015. Outre le Maroc, il s’agit de l’Afrique de Sud, du Lesotho, de la Zambie et de l’Angola. Dans la région Mena, l’Arabie Saoudite et Oman sont les seuls classés dans la même catégorie. Le Maroc est dans le même cas de figure que d’autres économies émergentes comme l’Inde, le Brésil, l’Indonésie ou encore la Colombie. À propos de la carte des risques politiques d'Aon 2015 Aon mesure les risques politiques dans 163 pays et territoires pour évaluer les risques associés aux transferts de devises, au non-paiement de la dette souveraine, à l'interférence politique, à la rupture de la chaîne d'approvisionnement, à la législation et la réglementation, à la violence politique, aux freins à la marche du commerce et des affaires, à la vulnérabilité du secteur bancaire et à la capacité des autorités à stimuler l’économie.