Automobile : Coup de froid sur le secteur

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

focus auto-expo

Le marché automobile affiche une stagnation des ventes à fin septembre. La détérioration de la conjoncture ainsi que celle du pouvoir d’achat en sont les principales causes.

La croissance risque de ne pas être au rendez-vous pour le secteur automobile cette année. En tous cas, les statistiques du secteur, au terme des neuf premiers mois de cette année, sont loin d’être rassurantes. A fin septembre, les immatriculations marquent le pas affichant un léger recule de 0,6% soit 53 véhicules en moins comparé à la même période une année auparavant. A première vue, les chiffres paraissent surprenants puisque 2014 a connu, en mai dernier, l’organisation du Salon International de l’automobile de Casablanca. Une occasion durant laquelle les concessionnaires se frottent les mains vu le nombre de commandes réalisées lors de l’événement. Cependant, les professionnels accusent la conjoncture et le pouvoir d’achat d’être à l’origine de cette quasi-stagnation. Le Ramadan, les vacances d’été, la rentrée scolaire ou encore l’Aid El Kebir,…des événements qui se sont succédés à des intervalles réduits au cours des 3 derniers mois et qui ont pesé lourdement sur le pouvoir d’achat du consommateur. Les opérateurs du marché restent sceptiques par rapport à cette situation qui selon eux, n’est pas représentative du marché et qui devrait se confirmer dans les prochains mois.

Néanmoins, plusieurs marques de voitures arrivent à tirer leur épingle du jeu. Il s’agit de BMW, qui grâce à une agressivité commerciale accompagnant l’élargissement de sa gamme, a vu ses ventes se multiplier par deux à fin septembre. Pour sa part, l’enseigne Skoda affiche également une hausse de 65% de ses ventes de voitures. Parallèlement, le haut de gamme accuse le coup, plombée essentiellement par la taxe sur les véhicules de luxe. C’est le cas des marques Jaguar et Porsche qui cèdent respectivement 30 et 60% sur leurs ventes.

Par segment, le marché des véhicules particuliers affiche une stagnation de 0,52% des immatriculations pour 82.146 véhicules. La marque Dacia garde sa place de leader avec 24.695 véhicules écoulés jusqu’à fin septembre en hausse de 13%. Renault arrive second dans ce classement. Les ventes de la marque au losange accusent un recul de 38% comparé à septembre 2013. Ford arrive troisième avec 7.129 véhicules vendus. La marque a beaucoup profité du succès commercial de Focus et Fiesta. Peugeot et Hyundai arrivent à la quatrième et cinquième marche à une dizaine de véhicules près. Tandis que la première n’arrive toujours pas à retrouver son rythme de progression, la firme sud coréenne affiche une croissance de 7,64%.