Finance : Casablanca entre Paris et Abidjan

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-france-afrique Casablanca intègre un nouveau cluster financier qui réunit également Paris et Abidjan. Objectif : le développement des marchés de capitaux dirigés vers l'Afrique Un nouveau "Cluster Finance" Africa France-Paris Europlace. C'est ce que François Hollande a annoncé à Paris l'occasion du Forum économique Franco-Africain «Pour une croissance partagée » qui se déroule toute cette journée au ministère de l'Economie à Paris Bercy. Un forum marqué par la présence notamment des présidents Macky Sall (Sénégal), Alassane Ouattara (Côte d'Ivoire), Ali Bongo (Gabon) ou encore de très nombreux officiels africains, dont pour le Maroc le ministre de l'Economie Mohammed Boussaïd. Ce cluster est constitué de Paris Europlace, de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan, de Casablanca Finance City Authority, de la banque panafricaine Ecobank, ainsi que d'autres investisseurs dont l'important fonds d'origine tunisienne Africinvest. Il aura «pour objectif d’identifier les projets les plus porteurs pour la croissance africaine et les instruments de financement à mettre en œuvre, et d’encourager le développement d’investissements conjoints africains et français dans les différents pays d’Afrique», indique un communiqué de Paris Europlace. Selon Paris-Europlace, il s'agit de mettre en place des initiatives concrètes pour « développer une épargne longue mobilisée en faveur du financement de l’économie et des entreprises, face à la désintermédiation bancaire à l’œuvre en Europe comme en Afrique ». De quoi intéresser la place de Casablanca qui, pour sa part, cherche à se positionner sur le créneau des marchés de capitaux et d'investissements en Afrique via le concept et le statut Casablanca Finance City déjà attribué à une cinquantaine d'entreprises.