Zahra Maarifi : En Russie, il y a de la place pour tout le monde

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-Zahra-MAARIFI

La DG de Maroc Export s’exprime au sujet des relations commerciales entre le Maroc et la Russie audelà de l’embargo européen.

« L'agroalimentaire est un secteur pilier de l'économie nationale, notant que grâce à sa recherche agronomique, le Maroc produit même des produits dits « exotiques » comme les bananes ou les avocats », souligne Zahra Maarifi, Directrice générale de Maroc Export, dans un entretien publié vendredi sur le site de l'hebdomadaire français « L'Usine Nouvelle ». La responsable affirme cependant, que l'agroalimentaire reste traditionnel par certains aspects, mais a déjà entamé le processus de modernisation. Selon elle, les exportations du secteur sont dirigés à plus de 80% vers le marché local, alors que 20% de la production est destinée à l'exportation.

« Même si les échanges sont concentrés avec certains pays en Europe notamment, aujourd'hui nous nous tournons vers de nouveaux marchés. Nous mettons en place des stratégies de spécialisation par marché et par filière », précise la DG de Maroc Export.

La Russie, un bon deal

Evoquant par ailleurs les relations commerciales avec la Russie, Maarifi a fait savoir que la Russie est un partenaire stratégique du Maroc. « Depuis 10 ans, elle est notre premier marché en agrumes. Si nous voulons développer nos exportations vers ce pays c'est d'abord par souci de diversification », clame-t-elle. Les exportations du Maroc vers la Russie se sont accrues de 40% ces dernières années. Concernant l'embargo européen, « il faut savoir que certaines exportations européennes continuent vers la Russie. Le marché russe est un gros importateur de produits alimentaires », fait savoir la DG. Pour elle, il y a de la place pour tout le monde et le Maroc n'a ni les moyens ni la vocation d'occuper la totalité de ce marché. Le Maroc bâtit sa stratégie non sur la base d'un embargo mais sur les conditions d'accès à un marché qui se fait dans la durée.

D’autre part, Maarifi annonce que Maroc Export compte proposer à la Russie différents produits dans différentes gammes. Par exemple, « nous allons réaliser une opération de promotion dans 18 magasins de luxe en Russie du 6 au 20 novembre prochain. C'est un travail que nous avons commencé il y a environ huit mois, bien avant l'embargo. Depuis deux ans, nous faisons également des opérations B to B sur le marché russe du textile ». Cette même semaine, la délégation de Maroc Export sera à Intercharm pour participer à Moscou au salon de produits cosmétiques. Une dizaine d'entreprises marocaines vont y participer après avoir réalisé des tests de marché qui ont été positifs.