Aéronautique : le français DAHER inaugure son site industriel à Tanger

5437685854_d630fceaff_b-
146
Partager :

L’avionneur et équipementier aéronautique français DAHER a inauguré à Tanger free zone, son nouveau site industriel, d'un investissement de 15 millions d'euros en équipements avec la création de 300 emplois à terme

S'exprimant lors de la cérémonie d'inauguration, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a souligné que le groupe DAHER, installé au Maroc depuis plus de 15 ans, dispose de 3 sites, à savoir l'usine de Tanger qui a été créée en 2001, l’usine de Casablanca installée en 2007 et cette nouvelle extension du site de Tanger, notant que le royaume constitue aujourd'hui la 1ère base de production du groupe hors de France, ce qui vient confirmer son ancrage.

"Ce nouveau projet d’investissement confirme la volonté de DAHER de monter en gamme au Maroc et d’y poursuivre sa croissance. Le groupe produira, sur une superficie construite de plus de 12.000 m2, des pièces d’une plus grande technicité pour le best-seller d’Airbus l’A320 NEO", a fait savoir le ministre, notant que le groupe souhaite améliorer le contenu local de sa production.

"Les modifications sont aujourd’hui directement opérées par les sites marocains et, avec cette extension, l’industrialisation pourra être également réalisée localement, gage une fois de plus de la montée en compétence de la plateforme marocaine", a-t-il poursuivi, rappelant que 4 écosystèmes ont été lancés dans le secteur de l'aéronautique dans le cadre du Plan d'accélération industrielle (PAI) dans les filières de l’assemblage, le système électrique câblage et harnais (EWIS), l’entretien-réparation et révision (MRO) et de l’ingénierie, alors que 2 nouveaux écosystèmes sont en cours de structuration autour d'activités à forte valeur ajoutée: les moteurs et les composites.

Et d'affirmer que le PAI a inscrit le secteur dans un nouveau paradigme de développement, notant que l'aéronautique a enregistré en 2017 une performance à l'export avec une hausse de ses exportations de 20%, alors que l'objectif d'atteindre un taux d’intégration locale de 35% à été revu à la hausse à 42%.

"L'aéronautique constitue aujourd'hui l'un des secteurs les plus dynamiques au Maroc. Nous avons pu avoir un secteur aéronautique de pointe qui reflète l'attractivité de la plateforme marocaine pour un certain nombre d'opérateurs industriels très pointus et révèle tout ce que le Maroc est capable de faire dans les secteurs technologiques de pointe", a-t-il dit, attribuant cette performance à la stabilité économique et politique du pays, au niveau de compétences des ressources humaines et aux orientations du roi Mohammed VI.

Pour sa part, le président du groupe DAHER, Patrick Daher, a souligné que qu'il y a deux ans le groupe a décidé d’accroître sa présence au Maroc en investissant 15 millions d'euros, destinés aux équipements, dans la création d'un troisième site de production dans la zone franche de Tanger, notant que le choix du Maroc s'est imposé comme une évidence, à la faveur de la stabilité économique et politique du pays, le niveau de compétences du personnel locaux, l'excellence de la formation, une situation géographique qui permet l'acheminement rapide des pièces chez ses clients avec des coûts logistiques maîtrisés, et d'un écosystème aéronautique en constant développement.

Les deux sites de DAHER à Tanger (2001) et à Casablanca (2007) emploient aujourd'hui plus de 550 personnes qui produisent des pièces utilisées dans les sous ensembles en matériaux composites et métalliques, comme les panneaux de fuselage, les structures de carénage et les systèmes de conditionnement d'air composant les A320 et les A350 d'Airbus, la gamme Falcon de Dassault et l'avion maison le TBM, a précisé Patrick Daher, notant que ce nouveau site, qui constitue l'installation industrielle la plus moderne du groupe, va accueillir l'ensemble des savoirs faire aéronautiques du groupe.

"Ce que nous avons fait au Maroc nous a donné l'envie de continuer. Nous avons une très bonne activité au royaume et un bon niveau de qualité, c'est pour ça nous avons décidé de continuer à y investir", a-t-il insisté, assurant qu'avec ce nouveau site de production et le programme de formation mis en place, le groupe place son développement industriel au Maroc sous le signe de l'excellence avec la volonté d'inscrire son implantation dans la durée.

De son côté, le président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Karim Cheikh, a souligné que l'extension de DAHER, grande maison de l'industrie aéronautique française et mondiale, à Tanger marque le développement continue que connait le secteur aéronautique depuis les premières installations au début des années 2000 et reflète la réponse du Maroc à la compétitivité dans un domaine d'excellence, grâce à un partenariat gagnant-gagnant.

"Aujourd'hui, nous entamons une autre phase de développement en allant vers plus de valeur ajoutée, en intégrant de nouvelles activités à fort potentiel comme le composite, les moteurs et l'électronique embarquée, et en développant de nouvelles compétences, pouvant accompagner cette montée en puissance", a-t-il souligné, notant que l'un des volets déterminants est la formation.

Dans ce cadre, Karim Cheikh a assuré que l'Etat est fortement engagé avec le GIMAS pour déployer tous les efforts permettant l'adéquation entre les besoins des industriels et les dispositifs de formation, réitérant l'engagement du groupe à accompagner le développement de cette nouvelle extension du groupe DAHER.

Quant au le président du Conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), Fouad Brini, il a mis en avant les résultats réalisés par le Complexe portuaire Tanger Med, qui a terminé l'année 2017 avec le traitement de 51 millions tonnes de marchandises annuels, et quelque 3,3 millions de conteneurs, et la réalisation d'un volume global de 88 milliards de dirhams (MMDH) de produits marocains exporte s, notant que les exportations des zones franches relevant de Tanger Med se sont établies à 72 MMDH.

"Ces résultats remarquables réalisés dans une durée si courte, qui ont érigé le complexe Tanger Med en pilier de développement au Maroc, confirment la vision royale éclairée visant à permettre au Maroc de se doter d'une plateforme industrielle portuaire et logistique sur le Détroit de Gibraltar", a-t-il fait savoir, notant que cette nouvelle structure industrielle devrait confirmer la compétitivité de l'industrie marocaine à l'échelle internationale.

Cette usine utilisera des machines à la pointe de la technologie pour chaque étape de la fabrication des pièces, dont la polymérisation, le drapage en milieu stérile, le détourage et le perçage, le contrôle qualité de la densité et la peinture

Créé en 1863, DAHER est un avionneur et équipementier aéronautique de premier rang qui emploi près de 10.000 personnes dans le monde pour 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2017.