Atlantic Dialogues ou l'engagement du Maroc pour la résolution des problématiques internationales

5437685854_d630fceaff_b-
371
Partager :

Marrakech - La 8ème édition de la Conférence internationale annuelle "Atlantic Dialogues" se veut une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis et problématiques communs, a souligné, jeudi à Marrakech, le président du think tank Policy Center for the New South (PCNS), Karim El Aynaoui.

"Dans un contexte particulier et complexe marqué par la montée des incertitudes sur les plans économique, politique, sécuritaire et géostratégique, il est devenu impératif de formuler des réponses urgentes et des solutions efficaces pour faire face ensemble aux grands défis communs", a relevé M. El Aynaoui dans une déclaration à la presse à l’occasion de l'ouverture de cette édition, initiée sous le thème "le Sud en période de tourmente".

"Aujourd'hui, ce n'est plus le Sud qui est en tourmente, mais plutôt le monde entier. Cette édition permettra ainsi de jeter la lumière sur la capacité du Sud d'agir face aux changements et mutations drastiques que connaît le monde", a-t-il indiqué. 

Cette manifestation internationale d'envergure, qui regroupe plus de 400 participants de différents pays, témoigne de l'engagement du Maroc en faveur de la résolution des problématiques internationales et de sa capacité à abriter ce genre d'événements, a-t-il ajouté.

De son côté, Khalid Chegraoui, Senior Fellow au PCNS, a indiqué que les "Atlantic Dialogues" sont devenus un rendez-vous incontournable et un moment phare du PCNS, notant qu'il s'agit d'une "plateforme" qui regroupe d'éminentes personnalités de différents horizons et un espace d'échange, de partage et de dialogue extrêmement important, basé principalement sur une nouvelle reconfiguration et une redéfinition de l’Atlantique.

En tant qu'Africains et partenaires de l'Atlantique, "nous sommes appelés à repenser cet espace qui a été toujours départagé en deux, et c'est exactement ce que fait le PCNS depuis plusieurs années, à travers des échanges avec les pays africains riverains de l'Atlantique et l'ouverture de la porte d'un dialogue productif et fructueux avec l'autre rive", a-t-il affirmé.

"Atlantic Dialogues" ne concerne pas uniquement l’Atlantique, mais c'est un espace d'ouverture et d'échange avec le Nord qui a été toujours un partenaire clé et aussi avec les pays asiatiques qui sont fortement présents, ces dernières années, au sein du Continent, a-t-il soutenu.

Il a, ainsi, souligné la nécessité de mettre en place une réflexion proprement africaine, de repenser l'africanité et d'être un acteur positif et réactif sur la scène internationale.

Le coup d'envoi des travaux de la 8ème Conférence "Atlantic Dialogues" a été donné, jeudi à Marrakech, avec le lancement de la 6ème édition du Rapport annuel "Atlantic Currents" intitulé "le Sud en période de tourmente".

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette 8ème édition, organisée à l'initiative du Policy Center for the New South (PCNS), connaît la participation de plus de 400 participants issus de 66 nationalités.

Anciennement connu sous le nom d'OCP Policy Center, le Policy Center for the New South est un think tank marocain lancé en 2014 à Rabat, avec 39 chercheurs associés du Sud comme du Nord.

A travers une perspective du Sud sur les enjeux des pays en développement, il vise à faciliter les décisions stratégiques relevant de ses quatre principaux programmes : agriculture, environnement et sécurité alimentaire; économie et développement social; matières premières et finance; géopolitique et relations internationales.