Casablanca Finance City renforce son offre Doing business

5437685854_d630fceaff_b-
930
Partager :

La place financière Casablanca Finance City (CFC) a procédé, ce mercredi 14 févier à la signature de deux conventions cadre de partenariat avec l’Office des Changes et la Commune de Casablanca portant sur le renforcement de son offre "Doing business"

L’accord paraphé avec l’Office des Changes, signé par Said Ibrahimi, directeur général de CFC, et Hassan Boulaknadal, directeur général de l'Office des Changes, permettra à la place financière d’assurer, pour le compte de ses membres, le rôle d’interlocuteur vis-à-vis de l’Office des Changes.

En vertu de cette convention, CFC canalisera toutes les demandes d’autorisation, d’information et de dérogation des entreprises CFC et en assurera le suivi avec les services de l’Office des Changes.

A l’issue de la cérémonie de signature, Boulaknadal a déclaré à la presse qu’"aujourd’hui, nous confirmons une fois de plus que l’Office des Changes s’inscrit pleinement dans une logique irréversible de facilitation des démarches administratives conformément aux orientations du roi Mohammed VI".

Cet accord traduit la volonté et l’engagement, aussi bien de CFC que de l’Office des Changes, de consolider la position de la place financière casablancaise en tant que hub financier régional, a-t-il souligné, ajoutant que "notre objectif en tant qu’organe administratif est de contribuer à la compétitivité de CFC par la mise en place de règles et procédures permettant d’atteindre un double objectif, en l’occurrence la simplicité et la célérité".

La facilitation des conditions d’affaires des entreprises CFC est également au cœur de la convention signée avec la Commune de Casablanca.

Signé par Abdelaaziz El Omari, maire de Casablanca, et le directeur général de CFC, ce deuxième accord prévoit la mise en place d’un bureau externalisé de légalisation des signatures et de certification de la conformité des copies à leurs originaux à destination des employés et entreprises CFC.

S’exprimant à ce sujet, El Omari a dit que "nous lançons aujourd’hui pour les entreprises CFC deux mesures des services administratifs de proximité, à savoir la légalisation des signatures et la certification de la conformité des copies à leurs originaux".

L’objectif est de contribuer, en tant que collectivité territoriale, au renforcement de l’attractivité et de la compétitivité du "fast track administratif" de la place financière de Casablanca avec trois mots d’ordre, à savoir accueillir, simplifier et accélérer, a expliqué le maire.

Et d’ajouter que ces mesures sont le témoignage d’une détermination commune de la ville et de CFC pour renforcer cette attractivité et consolider le positionnement de CFC en tant que première place financière africaine.

Commentant la signature des deux conventions Ibrahimi a fait valoir que ces conventions entrent dans le cadre de l’accompagnement dédié que CFC propose à ses membres.

"Elles marquent la poursuite de notre engagement en faveur d’un environnement des affaires où toutes les conditions sont réunies pour simplifier les démarches, faciliter les échanges avec l’administration et créer davantage de valeur", a-t-il noté, précisant qu’elles viennent ainsi enrichir le guichet unique "Doing Business" de CFC qui comprend notamment les demandes d’autorisation de travail des salariés étrangers, les services de légalisation des signatures et de certification de la conformité des copies à leurs originaux.

Casablanca Finance City (CFC) est un hub économique et financier africain situé à la croisée des continents. Reconnue comme la première place financière en Afrique et partenaire des plus grands centres financiers internationaux, CFC a constitué une forte communauté de membres composée d’entreprises financières, de sièges régionaux de multinationales, de prestataires de services et de holdings.

La place offre à ses membres une proposition de valeur attractive, comprenant notamment un accompagnement "Doing business" qui favorise le déploiement de leurs activités en Afrique. Animé par l’ambition de satisfaire sa communauté, CFC s’engage à promouvoir l’expertise africaine de ses membres, tout en stimulant les synergies et opportunités d’affaires au sein de son réseau.