Doukkali : Près de 16 MMDH injectés dans 80 projets de santé en 2018

5437685854_d630fceaff_b-
357
Partager :

Une enveloppe budgétaire de près de 16 milliards de dirhams (MMDH) a été mobilisée pour le financement de 80 projets programmés dans le secteur de la santé en 2018, dont certains en cours de réalisations et d'autres en phase d'étude. C’est ce qu’a indiqué, mercredi 30 janvier à Casablanca, le ministre de tutelle Anas Doukkali.

L'année 2018 a été déterminante pour ce secteur au Maroc, au regard de la panoplie de mesures qui ont été prises pour dépasser les dysfonctionnements constatés, a assuré le ministre lors d'un point de presse dédié à la présentation du bilan du ministère au titre de l'exercice précédent.

"On ne peut gérer ce secteur en l'absence d’une stratégie et d’une planification claires ou sans une approche participative et l’adhésion la plus large possible de l’ensemble des acteurs, qu’ils soient publics, privés ou associatifs", a-t-il lancé.

Évoquant le bilan chiffré, M. Doukkali a expliqué que les chantiers en exécution portent sur l’édification de deux centres hospitaliers universitaires (CHU) dans les villes de Tanger et d'Agadir (respectivement 771 et 867 lits) et 11 centres hospitaliers provinciaux.

Ces projets, qui s'inscrivent dans le cadre du plan national du secteur de la santé à l'horizon 2025, portent également sur la mise en place de 212 hôpitaux de proximité avec une capacité litière de 1060.

Ils consistent également en la construction d'un hôpital psychiatrique à Kénitra (120 lits) et en l'agrandissement et le réaménagement de 13 centres hospitaliers, avec une capacité globale de 329 lits.

Le ministre a, d'autre part, passé en revue les réalisations de son département pour étoffer l'offre de santé publique et répondre aux aspiration des populations, notamment la mise en service de l'hôpital provincial de Salé (250 lits/339 MDH), l’hôpital de proximité de Demnate (45 lits/66 MDH), l'aménagement et le parachèvement d'unités hospitalières provinciales et universitaires à Al Hoceima, Oujda et Marrakech, en plus de l'acquisition de matériel et d'équipements à hauteur de 633,5 MDH.

S'agissant des actions déployées dans le monde rural, l'année écoulée a été caractérisée par le renforcement des services de santé mobiles via l'organisation de 282 caravanes médicales pour un bilan de 16.158 consultations et 421 intervention chirurgicale, l'initiative "Ria'ya" dans 28 provinces et le lancement du service des consultations à distances au profit des régions enclavées.

Le ministre a mis en relief les efforts visant à dynamiser le programme de réduction des disparités spatiales et sociales dans le monde rurale par le renforcement des infrastructures existantes et leur dotation en services et équipements nécessaires.

Sur un autre plan, M. Doukkali est revenu sur les actions entreprises pour optimiser le travail rendement des urgences (plan d'accélération de mise à niveau des urgences) et démocratiser l'accès aux médicaments et aux matériels médicaux à travers la baisse de leurs prix et l'encouragement de la production locale.

Dans le même sens, le ministre a fait part de la poursuite des efforts de généralisation de la couverture médicale qui englobe désormais 62% de la population, rappelant que le nombre des bénéficiaires du RAMED (régime d'assistance médicale) a atteint 12 millions de personnes entre 2012 et octobre 2018.