Le 3ème salon international de l'énergie solaire du 13 au 15 février à Marrakech

5437685854_d630fceaff_b-
836
Partager :

La ville de Marrakech abritera à partir d’aujourd’hui et jusqu'au 15 courant, la troisième édition du salon international de l’énergie solaire « « Photovoltaïca 2018 », un événement d’envergure placé sous le thème « vers le développement durable en Afrique »

Placé sous le patronage du roi Mohammed VI, ce salon est le fruit d’un partenariat entre le ministère de l’énergie, des mines et du développement durable, la Société d’Investissements Énergétiques (SIE), et l’Agence Marocaine pour l’Energie Durable (MASEN).

Véritable plateforme de rencontres destinées à l’échange des expériences et expertises entre les différents acteurs publics et privés marocains et étrangers opérant dans les secteurs des énergies renouvelables de manière générale et l’énergie solaire en particulier, le salon offre l’occasion aux participants de découvrir de visu les différentes nouveautés et innovations développées dans ce domaine, et de développer des relations de coopération et de partenariat entre les différents acteurs institutionnels et leurs homologues privés, en vue de saisir les opportunités réelles d’investissements qui se présentent sur le continent.

Photovoltaïca 2018 ambitionne ainsi, de catalyser l’action africaine dans le domaine des énergies renouvelables, de production et de transport d’énergie, sans oublier la protection de l’environnement.

Selon les organisateurs, cette édition devrait accueillir plus de 700 personnes, dont des ministres africains, ainsi que des professionnels, des investisseurs et des experts dans le domaine des énergies renouvelables entre autres.

Au programme de ce salon, une série d’ateliers dédiés à l’examen « des perspectives de développement des énergies renouvelables notamment solaire en Afrique », « la place du solaire dans les politiques solaires dans le monde et en Afrique », «le financement des projets de l’énergie solaire en Afrique…les expériences des pays et les avis des investisseurs financiers », et « le développement de la technologie de stockage et des réseaux intelligents, un levier pour un développement meilleur de l’énergie solaire ».

Engagé depuis quelques années dans une politique visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, le Maroc a aussi mis sur pied une stratégie qui fait la part belle aux énergies renouvelables, rappellent les organisateurs, notant que cet événement se présente comme le premier Salon international en Afrique pour le développement du marché de l’énergie solaire photovoltaïque.