Les pays africains appelés à s'engager davantage pour le développement du secteur maritime

5437685854_d630fceaff_b-
182
Partager :

Les pays africains sont appelés à s'engager davantage en faveur du développement du secteur maritime au regard de son rôle clé dans la promotion de l'activité économie, a indiqué ce jeudi 11 octobre à Rabat le professeur universitaire et expert international en logistique, Mustapha El Khayat

Le secteur maritime africain a un impact considérable sur le volume des échanges et sur les coûts de transport, d'autant plus qu'il constitue un facteur important dans la compétitivité des pays et de ses entreprises, a expliqué El Khayat, lors d'un colloque sous le thème "Le transport maritime en Afrique: des intégrations régionales au développement continental".

Il a relevé que ce secteur est sans cesse soumis à des changements réglementaires, imposant aux cadres portuaires de maîtriser la complexité croissante de la gestion portuaire, notant que le développement du domaine maritime africain exige des solutions innovantes et des systèmes de gestion rigoureux afin d'assurer sa durabilité.

El Khayat a dans ce sens mis l'accent sur la mise en œuvre des réglementations nationales, sous-régionales, régionales et internationales et autres instruments, pour faire face aux défis de la globalisation.

De son côté, le président par intérim de l'université Mohammed V, Abdelhanine Belhaj a mis en avant l'expertise du royaume dans ce domaine, avec son équipement portuaire et sa logistique performante qui pourrait constituer une valeur ajoutée en matière de développement socio-économique durable du continent.

Pour s'intégrer équitablement dans l'économie mondiale et améliorer le bien-être des populations africaines, Belhaj a mis en lumière le rôle primordial que jouent les ports et le transport maritime dans le développement économique, social et du commerce international des pays africains.

Le directeur de l'Institut des études africaines, Yahya Abou El Farah, a indiqué qu'en dépit d'une faible participation de l'Afrique dans le commerce international, sa place géostratégique ne cesse de se renforcer et de se transformer. Ainsi les pays africains, a-t-il dit, sont de plus en plus conscients du renforcement des rôles des ports dans la facilitation des échanges intra et interafricains pour réaliser une meilleure ouverture et intégration du continent à l'échelle internationale.

Ce colloque constitue, selon lui, l'occasion d'engager une réflexion collective sur les moyens de développement des échanges intracommunautaires, d'instaurer une plateforme de dialogue et d'échange d'expériences pour promouvoir le commerce transfrontalier et diagnostiquer l'état actuel et les perspectives du secteur maritime africain.

Organisée par l'Institut des études africaines de l'Université Mohammed V de Rabat en partenariat avec l'Association marocaine de la logistique et le Centre international des études stratégiques et de gouvernance globale, cette rencontre a été marquée par un hommage au professeur universitaire Mustapha El Khayat en reconnaissance de ses contributions en matière de recherche scientifique et professionnelle au Maroc et à l'échelle des pays du pourtour méditerranéen.

Les travaux de cette rencontre ont été axés notamment sur l'état des lieux et les perspectives du transport maritime en Afrique, des ports africains dans leur environnement local, régional et international et les impacts socio-économiques du transport maritime.