Moulay Hafid Elalamy inaugure à Casablanca le SISTEP

5437685854_d630fceaff_b-
571
Partager :

Après cinq ans d'éclipse, le Salon International de la Sous-traitance, d'approvisionnement et de Partenariat (SISTEP) a rouvert, ce jeudi 12 avril à la foire internationale de Casablanca, avec la participation de plus 120 exposants du Maroc et d'ailleurs

Placé sous le patronage du roi Mohammed VI, le salon, qui est à sa 11ème édition, a été inauguré par le ministre de l'industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, en présence d’une pléiade de personnalités publiques, diplomatiques et du monde de l’industrie.

Organisée par la Fédération des Industries Métallurgiques, Mécaniques et Electromécaniques (FIMME) sous le thème "L'industrie, vecteur du développement en Afrique", cette grand-messe est aménagée sur une superficie de 5.000 m2 où les exposants présentent leur savoir-faire, leur expertise et leurs dernières innovations.

Dans son mot d’ouverture, Elalamy a souligné que le secteur de l'industrie métallurgique, mécanique et électromécanique a connu de nombreuses difficultés au cours des dernières années, à l'échelle mondiale et nationale, en raison de plusieurs facteurs, relevant que "le Maroc a fait preuve de résilience et ces difficultés sont aujourd’hui derrière nous".

"Notre compétitivité industrielle est en train de croître année après année", s’est-il félicité, citant à titre d’exemple la "montée en puissance" de l'industrie automobile dans le royaume, grâce à la vision stratégique tracée pour le secteur et à l'implication et l'engagement du secteur privé pour le déploiement de cette vision.

Saluant la forte participation africaine à cette manifestation, le responsable a fait valoir que "l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique dans le cadre d’une coopération décomplexée, comme l'a souligné le roi Mohammed VI à de nombreuses occasions".

Les Africains sont les mieux placés pour accompagner le développement de leur continent, a renchéri Elalamy, ajoutant que "le continent africain est en pleine transformation, et sur le terrain il y a d’énormes opportunités à saisir (...) et il faut travailler ensemble et unir nos efforts pour aller de l’avant".

De son côté, Abdelhamid Souiri, président de la FIMME, a fait savoir que cette édition met à l'honneur la Guinée Conakry, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Gabon et le Cameroun, notant que le salon, qui se poursuivra jusqu’au 15 avril, est "l’occasion pour les exposants de nouer de nouvelles relations d'affaires et de nouveaux partenariats solides pour renforcer leur présence sur les marchés extérieurs".

"A partir de cette année, nous allons en faire un salon industriel", a-t-il lancé, expliquant que cette édition s'inscrit dans le prolongement de la politique de redynamisation du secteur à travers la concrétisation de partenariats entre donneurs d'ordres, fournisseurs et sous-traitants du secteur de l’Industrie Métallurgique, Mécanique et Electromécanique (IMME) .

Tout comme le ministre de l’industrie, Abdelhamid Souiri s’est dit optimiste quant à l’avenir du secteur, estimant que le développement de l’IMME ne pourra atteindre une vitesse de croisière soutenue sans des accompagnements appropriés et la mise en place d'écosystèmes dédiés.

Et d’ajouter que ce rendez-vous biannuel de l'industrie au Maroc vise à donner un fort retentissement aux innovations technologiques et aux nouveautés des exposants, mais aussi à informer les visiteurs sur les procédés en technologie les plus récents et d'offrir aux participants l'accès à un réseau de fournisseurs de solution de transformation des métaux, de plasturgie, de microtechnique et de service à l'industrie.

Au programme de cet évènement qui devrait, selon les organisateurs, accueillir quelque 10 mille visiteurs professionnels, figurent des conférences-débats ainsi que des rencontres B2B afin de permettre aux investisseurs de rencontrer leurs futurs associés, de concrétiser des partenariats, et de fructifier leur business.

Cette édition est organisée sous l'égide du ministère de l'industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique et du ministère de l'équipement, du transport, de la logistique et de l'eau.