OCDE : La croissance au Maroc est insuffisante

5437685854_d630fceaff_b-
148
Partager :

Les résultats de l’examen multidimensionnel du développement au Maroc réalisé par le centre de développement de l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) ont été présentés lundi dernier par le directeur du centre, Mario Pezzini  

Ainsi, selon cette étude, le Maroc devrait réaliser une croissance de 7% par an d’ici 2050, compte tenu de la convergence des niveaux de revenus du Maroc avec ceux des pays de l’OCDE. Mario Pezzini estime que cet objectif est conventionnel et ajoute que la croissance reste « insuffisante » pour la convergence avec les pays émergents. Il pense également que la croissance au Maroc n’est pas à la hauteur des investissements.

Mais, s’il reconnaît les efforts du gouvernement concernant les investissements, Mario Pezzini estime qu’il y a beaucoup de problèmes, notamment le problème de l’emploi. Pour le directeur de l’OCDE, il y a un manque de 100 000 postes par an, sans oublier que 63% des salariés au Maroc n’ont pas de contrat de travail.

L’OCDE recommande ainsi la consolidation de l’innovation, notamment par le secteur privé, de contribuer à l’émergence du secteur de la logistique et d’améliorer le système de développement de compétences en augmentant les dépenses par élève.

Il est nécessaire d'avoir une corrélation entre la formation et les besoins du marché, a soutenu l'Examen, appelant à renforcer davantage la formation professionnelle et à mettre en place des mécanismes effectifs pour anticiper les besoins du marché.

Pour rappel, l'examen multidimensionnel du développement au Maroc, lancé en février 2016 et qui a donné lieu à la publication de plusieurs rapports, est la troisième étude du genre réalisée en Afrique après celles de la Côte d'ivoire et du Sénégal.