Ouverture du 2ème salon de l'immobilier et du bâtiment "SIMOB" à Tanger

5437685854_d630fceaff_b-
579
Partager :

La 2ème édition du Salon de l’immobilier et du bâtiment "SIMOB" a ouvert ses portes, ce jeudi 13 juillet à Tanger, sous le thème "Pour un nouvel élan du secteur de l’immobilier"

Cet événement est organisé, quatre jours durant, par la Chambre de commerce, de l’industrie et des services de Tanger, sous l’égide du ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique et du ministère de l’aménagement du territoire de l’urbanisme de l’habitat et de la politique de la ville, et ce dans le cadre de la dynamisation du secteur de l’immobilier et du bâtiment dans la région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima.

Selon les organisateurs, le salon a pour principal objectif de promouvoir ces secteurs et servir de véritable plateforme de convergence de l’offre et de la demande entre les institutionnels et les professionnels dans le domaine du bâtiment et de l’immobilier.

Dans une allocution à l’ouverture de cet événement, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a mis l’accent sur l’importance de la tenue dans la ville du Détroit de ce salon régional, qui représente aujourd’hui un rendez-vous annuel des différents intervenants dans le domaine du bâtiment et de l’immobilier.

Cette manifestation, a-t-il dit, fait partie d’une série de rencontres et de salons organisés sous l’égide du ministère en vue de la création d’un espace d’échange entre les professionnels du secteur et de la consolidation du partenariat entre les secteurs public et privé dans ce domaine.

Dans le même ordre d’idées, le ministre a mis en avant les objectifs stratégiques de son département pour la période 2017-2021, dont la réduction du déficit en logement, la diversification et la valorisation de l'offre et la promotion de la qualité et la durabilité dans le secteur du bâtiment.

A cet égard, le ministère œuvre à réduire de 50% le déficit en logement à l'horizon 2021, à travers un plan d'action visant à encourager le logement social, créer 800.000 unités et à traiter les demandes de 60.000 familles pour bénéficier d’un logement décent dans le cadre du programme national "Villes sans bidonvilles" à l’horizon de 2021, outre la réhabilitation urbaine des quartiers informels pour améliorer les conditions de logement de plus de 200.000 ménages et la rénovation de 37.000 bâtiments menaçant ruine, a-t-il souligné.

En matière d’accès au logement, il a affirmé que le ministère ambitionne d’atteindre une production annuelle estimée à 170.000 unités, à travers la création d'une gamme de logement destinée aux familles démunies, la révision de la politique d’appui de la classe moyenne, la promotion du logement participatif et solidaire et l'encouragement du logement social destiné à la location, outre le renforcement de l'encadrement juridique et technique du secteur et le lancement d'un programme de logement dans les milieux ruraux.

Les défis à relever par le ministère dans le domaine du bâtiment portent également, outre le souci de réduction du déficit en logement, sur l'amélioration de la qualité et le renforcement de la durabilité, ce qui a favorisé la création de plusieurs organisations techniques, en partenariat avec les différents intervenants et les professionnels du secteur, a-t-il fait savoir.

Pour sa part, le président de la Chambre de commerce, de l’industrie et des services de Tanger, Omar Morro a indiqué que ce Salon vise à promouvoir l'échange d'expériences et l'établissement de partenariats entre les différents opérateurs du secteur, et de mettre en valeur la nouvelle vocation de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, vouée à devenir un véritable pôle régional attractif de développement socio-économique et une plateforme économique à l'échelle continentale et internationale.

Dans ce sens, a-t-il dit, la deuxième édition de ce Salon a aussi pour objectif de booster le secteur de l'immobilier dans la ville de Tanger, dont les ventes ont enregistré une contraction, et de s'ouvrir sur d'autres secteurs en vue de relever les défis du secteur de l’immobilier et du bâtiment.

Il a aussi rappelé que le Salon s’étend sur une superficie de 6.000 m2 au profit d’un nombre important d’exposants représentant notamment les établissements publics, les opérateurs publics et privés, les promoteurs immobiliers et les producteurs et fabricants des matériaux de construction.

Le salon prévoit l’organisation d’une série de panels et de tables rondes sur plusieurs axes thématiques relatifs aux domaines de l’immobilier et du bâtiment, a-t-il ajouté.

Selon les organisateurs, le Salon qui se veut un espace d’échanges et de rencontre, permettra également aux visiteurs, d’insuffler une nouvelle dynamique à l’élan que connaît le secteur de l’immobilier et du bâtiment dans la région.

Ils pourront ainsi se tenir informés des opportunités offertes par les grands projets entrepris dans cette région, notamment la ville nouvelle “Cité Mohammed VI Tanger Tech” et les autres grands programmes de développement intégrés mis en place en vue de promouvoir un habitat de qualité et la création d’emplois.

Un forum scientifique réparti en 4 journées thématiques sera organisé, en marge du salon, sous le nom de "SIMOB Forum".

Plusieurs personnalités imminentes de l’administration, de l’industrie et des décideurs politiques y seront conviées pour débattre des problématiques relatives aux domaines de l’immobilier et du bâtiment et aussi y exposer les nouvelles avancées dans le secteur.

Le SIMOB Tanger, qui a dédié cette année 6.000 m2 aux professionnels de l’immobilier et du bâtiment, s’ouvre également aux offices publics, aux maîtres d’œuvres, aux Banques et aux industriels.

Le salon s’attend à accueillir plus 30.000 visiteurs dont 125 associations représentant les MRE.