Delattre Levivier Maroc se lance dans les énergies renouvelables

5437685854_d630fceaff_b-
512
Partager :

Le leader national de la construction métallique, Delattre Levivier Maroc (DLM), vient d’annoncer le lancement officiel d’une filiale dédiée aux énergies renouvelables, DLM EnR.

Cette entité est spécialisée dans les métiers liés aux énergies renouvelables et à l’autoconsommation d’énergie propre pour le compte d’industriels souhaitant diversifier leur approvisionnement, et s’alimenter à partir de sources propres et durables, souligne le groupe dans un communiqué.

Les domaines d’expertises de DLM EnR couvrent diverses spécialités liées à la filière des énergies renouvelables, dont l’audit énergétique, l’efficience énergétique, le "waste to energy", la maîtrise des coûts, etc, a-t-il expliqué.

Le coût de l’énergie est, pour un industriel, l’un des chapitres les plus lourds qui puisse peser sur son coût de revient. Si bien qu’il impacte lourdement la marge bénéficiaire et, par ricochet, la compétitivité de l’entreprise, poursuit la même source.

Pour pallier ce problème et donner la possibilité aux industries énergivores d’optimiser leur consommation, DLM EnR a développé une série de solutions visant la réduction de cette facture énergétique à travers des solutions d’autoproduction, relève DLM. Dans ce cadre, Marc Sauvaget, PDG de DLM EnR, explique que « pour les industriels, la maîtrise des coûts de production s’appuie sur la maîtrise des charges d’énergie. DLM EnR a été créée pour cela. Nous accompagnons nos clients et partenaires dans leur volonté de réduire l’impact de leur consommation d’énergie sur leur coût de revient, et leur permettons de surveiller et calibrer leurs besoins ».

Marc Sauvaget a ajouté : « nous dimensionnons de la manière la plus fine la capacité d’autoconsommation pour chacun de nos partenaires. Cette autoconsommation est totalement maîtrisée, non soumise aux fluctuations et aux risques d’augmentation ».

DLM EnR a, ainsi, pour ambition d’aider les industriels à maintenir à la baisse leurs charges en diversifiant leurs sources d’approvisionnement et ce, en devenant eux-mêmes acteurs dans la production de leur propre énergie, précise le communiqué.

De son côté, Eric Cecconello, PDG de DLM, a déclaré à cette occasion: « notre groupe est positionné depuis des décennies sur la filière des énergies renouvelables. Nous produisons, par exemple, des mâts d’éolienne dont la qualité rend compte du savoir-faire de DLM. Avec DLM EnR, nous nous ancrons davantage dans le secteur, et proposons des solutions d’autoconsommation aux retombées multiples pour les industriels ».

En analysant les consommations et en proposant des configurations sur mesure (mixtes, photovoltaïques, éoliennes, avec ou sans stockage), les solutions proposées par DLM EnR s’adaptent aux besoins de chaque industriel, souligne, en outre, le groupe coté à la bourse de Casablanca dans son communiqué. Dans un souci d’efficacité, le choix de la formule à adopter se décide dépendamment de la disponibilité de l’infrastructure, de la nature des installations et des propriétés climatiques propres à la zone géographique où l’unité industrielle est située. Ces paramètres décident du succès de la transition vers un système d’autoproduction d’énergie propre, ce qui confère une importance vitale au contenu du diagnostic précédant cette étape, a-t-il noté.

Pour ce faire, DLM EnR propose deux approches dont la prise en charge, pour le compte des industriels, de l’installation et le fonctionnement d’une unité d’autoproduction qui couvrira une partie de leurs besoins. La seconde porte sur l’installation des unités de production clé en main qui seront entièrement gérées par les industriels, et assurer la maintenance et la formation nécessaires. Selon DLM, opter pour une solution complémentaire d’approvisionnement en énergie renouvelable, c’est agir sur le coût de sa consommation en énergie, maîtriser ses coûts de revient, maximiser sa compétitivité et préserver son environnement immédiat. DLM EnR offre aux industriels la possibilité d’adopter les bons réflexes d’efficacité et d’efficience énergétique.