La Cour suprême maintient le décret anti-immigration de Donald Trump

5437685854_d630fceaff_b-
169
Partager :

La Cour suprême US a approuvé, ce mardi 26 juin, le maintien du décret du président Donald Trump interdisant le voyage aux Etats-Unis aux ressortissants de six pays en majorité musulmans, rejetant le fait qu'il était discriminatoire envers les Musulmans ou que le président excédait son autorité

Le verdict, pris par cinq juges sur neuf, est la première décision de fond de la Cour sur une politique de l'administration Trump.

Dans l'arrêt, rédigé par le juge en chef John Roberts, la haute juridiction souligne que les présidents ont un pouvoir important pour réglementer l'immigration.

Il rejette les arguments des opposants du décret qui dénonçaient les préjugés anti-musulmans dans une première mouture du texte qui avait été abruptement mise en vigueur par la Maison Blanche le 27 janvier 2017, une semaine après l'entrée en fonction de Trump.

La dernière version du texte ferme les frontières américaines à environ 150 millions de personnes, ressortissantes des pays suivants: Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie et Corée du Nord.

Le verdict de la Cour suprême offre une victoire définitive au président Trump à l'issue d'une dure bataille judiciaire autour de cette mesure extrêmement controversée.