Le président égyptien accorde un délai de trois mois à l'armée pour sécuriser le Sinaï

5437685854_d630fceaff_b-
378
Partager :

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a donné ce mercredi 29 novembre, un délai de trois mois au commandement militaire pour sécuriser la péninsule du Sinaï, où une attaque a fait 305 morts et 128 blessés vendredi dernier

"Il est de votre responsabilité de sécuriser et de stabiliser le Sinaï dans les trois prochains mois", a dit le président égyptien dans un discours prononcé en présence de son nouveau chef d'état-major. "Vous pourrez utiliser toute la force brute nécessaire", a-t-il ajouté.

L'attaque contre la mosquée de Bir Al Abed, un village situé près d'Al Arich, dans le nord du Sinaï, avait fait au moins 305 morts, dont 27 enfants, et 128 blessés, selon le dernier bilan communiqué par les autorités.

L'attaque la plus meurtrière de l'histoire récente de l’Égypte n'a pas été revendiquée, mais le parquet général égyptien a fait savoir que les assaillants, au nombre d'une trentaine, brandissaient un drapeau du groupe terroriste État islamique.