Sahara marocain : Le Parlement européen fait échec à une tentative malveillante

5437685854_d630fceaff_b-
382
Partager :

La commission des Affaires étrangères du Parlement européen, réunie lundi soir à Bruxelles, a rejeté un amendement hostile au Maroc, qui avait été introduit par le groupe des verts, visant à traiter séparément le Sahara marocain dans la politique de voisinage de l’Union européenne.

L’amendement à ce texte relatif à la mise en œuvre de l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale examiné par cette commission parlementaire qui statue sur les questions de fond s’agissant des relations internationales de l’UE, a été rejeté à une large majorité.

De source parlementaire à Bruxelles on estime qu'il s’agissait d’une énième tentative des ennemis de l’intégrité territoriale, étouffée dans l’œuf, grâce à la vigilance et à la mobilisation de la diplomatie marocaine, mais également au sens élevé de responsabilité des députés européens qui restent fortement attachés au partenariat avec le Royaume.

Le Maroc, rappelle-t-on, est l'un des principaux bénéficiaires de la politique européenne de voisinage (PEV) qui vise à renforcer la prospérité, la stabilité et la sécurité des pays voisins de l'Union en s'appuyant sur des valeurs communes telles que la démocratie, la bonne gouvernance, les principes d’économie de marché et le développement durable.

Le soutien de l’UE au Maroc dans le cadre de la PEV prend principalement la forme de programmes d’actions annuels dédiés, financés chaque année au titre de l’Instrument européen de voisinage (IEV).