Affaire Bouachrine : Les déclarantes désertent le procès

5437685854_d630fceaff_b-
654
Partager :

Certaines des déclarantes dans le procès de Bouachrine, qui se poursuit à huis clos devant la Cour d’appel de Casablanca, se sont volatilisées et ne se sont pas présentées devant la Cour sauf l’une d’entre elles

Alors qu’elles étaient convoquées par la justice pour témoigner, toutes, à l’exception de la dénommée Wissal T, ont disparu, certaines prétextant un déplacement d’autres ayant tout simplement changé d’adresse, souligne Le 360.

Ce dernier rappelle que la justice les avait convoqué en tant que déclarantes déjà entendues par la police mais n’ayant pas porté plainte. Elles devaient ainsi témoigner à propos des vidéos où elles apparaissent en compagnie de l’accusé, indiquent nos confrères.

Par ailleurs, étant donné que des extraits des 53 enregistrements audiovisuels ont été diffusés devant la Cour, cette dernière a décidé qu’ils constituaient des preuves à charge impliquant les déclarantes absentes, qui doivent d’ailleurs être entendues ce mercredi 30 mai, affirme la même source.

Quant à la déclarante présente, Wissal T, elle avait déjà reconnu avoir eu des relations sexuelles consenties avec Bouachrine depuis 2015.

Pour rappel, le journaliste Taoufik Bouachrine, dont le procès se poursuit à huis clos devant la Cour d’appel de Casablanca, est poursuivi pour viols, tentative de viol et traite d’êtres humains.