Des caméras de surveillance pour éviter la tricherie au Bac

5437685854_d630fceaff_b-
286
Partager :

Pour éviter les fraudes durant l’examen du Baccalauréat, le ministère de l’éducation nationale a décidé d’installer des portiques et des caméras dans les centres

Le ministère a décidé d’installer des portiques et des scanners pour détecter tout appareil électronique pouvant servir à la triche, les Smartphones, tablettes et ordinateurs portables étant strictement interdits.

Ainsi, les candidats qui seront surpris en possession des objets mentionnés plus haut ou tout autre objet de communication risque des sanctions. Les candidats pris en flagrant délit de fraude seront exclus et conduit devant un conseil de discipline.

Le ministère de l’éducation nationale a également prévu de faire signer un engagement aux candidats avant d’accéder aux salles d’examen. Dans cet engagement, ils attesteront connaitre toutes les dispositions relatives à l’examen et être conscients des sanctions prévues en cas de fraude.

Par ailleurs, une campagne de sensibilisation a été lancée dans le but de promouvoir le mérite et l’égalité des chances.

Pour rappel, la loi relative à la répression de la fraude lors des examens scolaires est entrée en vigueur en septembre 2016 et prévoit des sanctions disciplinaires et pénales contre les fraudeurs. Ces sanctions peuvent aller de l’octroi de la note zéro à l’annulation des notes de l’ensemble des matières de la session concernée. Les candidats pris en flagrant délit peuvent également se voir interdits d’accès aux examens pendant deux ans.