Afriquia Merzouga Rally revient dans sa 10e édition

5437685854_d630fceaff_b-
534
Partager :

La 10e édition de l’Afriquia Merzouga Rally débute ce lundi 1er avril, avec 208 km de spéciale et aura lieu jusqu’à vendredi 5 avril. L’événement est un rendez-vous dédié à tous les pilotes souhaitant se perfectionner au rallye-raid et viser une participation au Dakar.

Ils sont 107 participants dans ce rally. L’objectif : se perfectionner au rallye-raid sur les pistes variées du sud-est marocain, entre dunes et secteurs caillouteux. Ce rendez-vous  de la saison mérite son titre « d’école du Dakar ».

Cette année, ils sont 127 concurrents pour 107 véhicules à tenter l’aventure à l’Afriquia Merzouga Rally. Le contingent en moto est bien entendu le plus important (68 motards) alors qu’on compte 7 quadistes, 20 piloteset autant de copilotes en Side by Side. En marge de la course, 12 pilotes amateurs participent KTM Adventure.

Dans cette messe sportive, il y’a 127 concurrents répartis en 107 véhicules dont 68 en moto, en 20 Side by Side et 7 en quad participent à la 10e édition de l’Afriquia Merzouga Rally

Le vainqueur du dernier Dakar, Nasser Al-Attiyah, tente l’aventure en Side by Side pour la première fois. Ce lundi, la première étape est composée de 208 km de spéciale.

Les participants à l’Afriquia Merzouga Rally en ont eu la confirmation en arrivant au bivouac qui borde l’hôtel Xaluca d’Erfoud. Les averses éparses des derniers jours ont rendu les lieux particulièrement hostiles mais il en fallait plus pour atténuer leur enthousiasme. « On est tous là pour prendre du plaisir et s’évader », sourit le motard amateur français Olivier Hembert, une participation au Dakar au compteur. « Pour un passionné de ‘raid’, c’est l’endroit où il faut être », poursuit son compatriote Eric Croquelois (Side by Side).

« C’est mon tout premier rallye-raid, j’ai vraiment hâte d’être sur la piste, souligne le Sud-Africain Robert Gibbon (moto). Je vais essayer de ne pas être en retard chaque jour afin d’assister aux cours chaque soir ». En effet, deux coaches animeront des ateliers pour aider les pilotes à se perfectionner.

 « C’est un rendez-vous agréable, convivial et dans le même temps, la course est très exigeante en matière de navigation et de pilotage », décrypte Adrien Van Beveren (Yamaha).

Le vainqueur du dernier Dakar en auto, Nasser Al-Attiyah, a décidé de relever le challenge en Side by Side. Il savoure : « l’Afriquia Merzouga Rally est connu pour le sérieux de son organisation, le niveau de la compétition et un état d’esprit qui en font une course à part ».

Programme du lundi (1ère étape : Xaluca-Xaluca)

Après 8 km de liaison, les concurrents s’apprêtent à parcourir 208 km divisés en deux parties (86 km et 115 km). « Il y a deux difficultés majeures dans la journée : un grand secteur de dunes autour de Merzouga, puis une autre portion particulièrement piégeuse avec des dunettes », explique Edo Mossi, le directeur sportif.