Afriquia Merzouga Rally se poursuit

5437685854_d630fceaff_b-
425
Partager :

A l’issue des 229 km de spéciale, les concurrents ont rallié, mercredi 3 avril un bivouac au cœur des pistes pour la première partie de l’étape-marathon (sans aucune assistance).

Michael Metge, l’un des favoris en moto, a dû abandonner. Adrien Van Beveren en a profité pour s’imposer, tout comme Al-Attiyah (Side by Side) et Axel Dutrie (quad).

À retenir que le vainqueur du prologue et de la 2e étape, Michael Metge (Hero) a abandonné. Les trois vainqueurs de l’étape du jour, Van Beveren (moto), Nasser Al-Attiyah (Side by Side) et Axel Dutrie (quad) mènent dans leur classement respectif au général. Mercredi 3 avril, 205, 27 km de spéciale attendaient les concurrents pour la 4e étape.

Dans le bivouac de Xaluca, on croise des pilotes qui ont tenté l’aventure au Dakar et qui ne sont pas parvenus à aller au bout. Le Français Charlie Herbst a renoncé au terme du 7e jour au Pérou en janvier dernier : « je suis encore touché à la cheville mais il fallait revenir. L’Afriquia Merzouga Rally, c’est idéal pour emmagasiner de l’expérience et rebondir ».

Pour sa part, Jean-Remy Berghoune (Side by Side) a connu la même mésaventure : « en rallye-raid, il faut accepter que ça ne marche pas parfois. Mais l’échec n’est jamais rédhibitoire et il faut continuer à avancer ».

David Casteu, 11 Dakar au compteur et team manager chez Sherco, poursuit : «lors d’un abandon, la souffrance est à la hauteur des nombreux sacrifices réalisés afin de participer au Dakar. Mais cela façonne aussi un pilote, ça l’endurcit et ça lui permet d’être plus fort ». À l’Afriquia Merzouga Rally, tous les participants en sont conscients. « Ils ont le rallye-raid dans la peau ! », s’amuse David Casteu.

L’Etape du jour

« Un rallye-raid n’aurait pas la même saveur sans étape-marathon », sourit Nasser Al-Attiyah, vainqueur du dernier Dakar et qui a tenté l’aventure en Side by Side. Les concurrents partagent son opinion, eux qui sont partis au petit matin, ce mercredi, pour entamer la première partie de l’étape-marathon. Au programme : 229 km de spéciale particulièrement délicats sous un ciel lourd et menaçant. Les pistes étaient bien plus caillouteuses et cassantes que la veille, renforçant la menace de chute ou de soucis mécaniques.

Le Français Michael Metge (Hero), qui a dû ouvrir la piste après sa victoire de la veille, a été victime d’une casse de son moteur au km 198. Il a été rapatrié par hélicoptère. Adrien Van Beveren, qui roulait jusque-là à proximité de Metge en a profité pour s’imposer.

Le pilote français de Yamaha remporte sa 2e victoire d’étape et conforte sa place de leader au général. Même réussite pour le Français Axel Dutrie, vainqueur en quad, et le Qatari Nasser Al-Attiyah en Side by Side. Le Qatari a pourtant dû faire face au déchirement de son soufflet de cardan qu’il a réparé pendant la neutralisation. À noter que le motard canadien Jack Lindin, qui participait à l’Afriquia Merzouga Rally pour la 2e fois, a dû abandonner à cause d’une chute.

Les classement provisoires de l’étape  par catégorie :

Moto

1-      Adrien Van Beveren (Fra, Yamaha) en 3 h 29 min 10

2-      Stefan Svitko (Slo, KTM) à 2 min 23 sec

3-      Mena Oriol (Esp, hero) à 3 min 08

Quad

1-      Axel Dutrie (Fra, Yamaha) en 4 h 01 min 09

2-      Clément Jay (Fra, Yamaha) à 53 sec

3- Toni Vingut (Esp, Yamaha) à 14 min 54 sec

Side by Side

1-      Nasser Al-Attiyah (Qat, Can-Am) en 3 h 47 min 40

2- Conrad Rautenbach (Zim, Can-Am) à 4 min 32 sec

3- José Antonio Hinojo (Es, Can-Am) à 5 min 43 sec 

Rappelons que les résultats sont provisoires, ils sont donc susceptibles d’évoluer. Tous les résultats détaillés de l’étape du jour et le classement général sont à retrouver sur notre le site internet www.afriquiamerzougarally.com

Étape 4 : de retour au Xaluca

La deuxième partie de l’étape-marathon est l’étape-reine du rallye avec 205,27 km à parcourir. Les organismes et les machines seront soumis à rude épreuve dans l’immensité des dunes et les nombreux secteurs sélectifs.