Coupe du Monde de football féminin 2023, les candidats se bousculent

5437685854_d630fceaff_b-
338
Partager :

Lausanne - Huit pays sont en course pour l'organisation de la Coupe du Monde Féminine 2023 qui sera disputée par 32 équipes, a annoncé mardi la FIFA.

"Huit associations membres ont confirmé leur participation à la procédure de candidature à l'organisation de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023, qui sera la première édition de l’épreuve disputée par 32 équipes", précise un communiqué de l'instance mondiale de football.

D'après la FIFA, les pays qui ont fait part de leur volonté d'organiser la Coupe du monde féminine en 2023, sont l'Argentine, l'Australie, le Brésil, la Colombie, le Japon, la République de Corée dans le cadre d’une candidature conjointe avec la la Corée du Nord, la Nouvelle-Zélande, et l'Afrique du sud.

"La désignation du pays hôte aura lieu en mai 2020", fait savoir la même source.

La FIFA indique avoir "fait parvenir les documents de candidature et d’organisation mis à jour aux huit associations membres, qui ont désormais jusqu’au 13 décembre 2019 pour déposer leur dossier de candidature complet, accompagné de l’accord d’organisation signé et de l’ensemble de la documentation pertinente". 

"Toute association membre désireuse de rejoindre une candidature existante est autorisée à le faire jusqu’à la date limite de dépôt des dossiers à condition de soumettre également un accord d’inscription à la FIFA", relève le communiqué. 

La FIFA devra mener des visites d’inspection dans les pays concernés en janvier et février 2020.