Mondial 2026 : La Task Force émet quelques réserves

5437685854_d630fceaff_b-
1517
Partager :

Le comité national de la candidature du Maroc pour l’organisation du Mondial 2026, dirigé par Moulay Hafid Elalamy, a reçu la semaine dernière, la visite de la Task Force de la FIFA pour une inspection qui a duré trois jours

Selon nos confrères de Médias24, qui citent une source ayant suivi les membres de la FIFA, la visite des aéroports marocains s’est bien passée dans l’ensemble. La même source affirme que seule l’aérogare de Marrakech-Menara a connu une visite poussée.

Par ailleurs, Moulay Hafid Elalamy a fait savoir que les membres de la Task Force ont affiché « leur admiration pour la qualité » du dossier du Maroc. Ils ont également enregistré « l’implication exceptionnelle de l’ensemble de l’Etat marocain et de ses responsables de haut niveau », a-t-il souligné.

De même, Elalamy a indiqué qu’ils ont ressenti « la passion de l’ensemble de la population » pour l’événement, ce qui « met clairement en évidence le fait que le Maroc tout entier est candidat ».

Parmi les conclusions tirées au terme de cette visite, la Task Force a pris note que le Maroc « est un pays en plein développement, en pleine construction, avec une vision claire, où la Coupe du Monde s’inscrit comme un outil permettant l’accélération des projets de développement à tous les niveaux ».

Le concept des stades modulaires « a été très apprécié par la FIFA », qui a demandé le plan de redistribution des parties modulables des sièges, vers quelles villes ils seront affectés et les budgets de remontage, a-t-il relaté.  D’autre part, le président du comité de candidature a affirmé que les membres de la FIFA se sont montrés « ouverts à la discussion et enthousiastes » lors de leurs interactions avec la délégation marocaine.

Ils ont, néanmoins, formulé « quelques remarques au sujet de la capacité de livrer les projets et la qualité des stades, notamment pour les espaces d’hospitalité et VIP ».

Les émissaires de la FIFA ont également noté « la non-conformité d’une partie des gradins des stades, en raison de la piste d’athlétisme et des bannières LED, qui masquent la visibilité de la ligne de touche pour une partie du public ».

Selon Moulay Hafid Elalamy, « ce point est essentiel car il comporte une risque de faire passer le nombre des places disponibles à moins de 40.000 places nets pour certains stades, ce qui les disqualifierait ».

Des experts de la FIFA attendus cette semaine au Maroc

Elalamy a également annoncé que des experts de la FIFA en matière d’hébergement et des stades sont attendus cette semaine au Maroc, pour des discussions sur les remarques formulées au terme de la mission de la Task Force.

« La FIFA enverra, des experts pointus au niveau de l’hébergement et des stades, afin d’échanger avec les experts marocains sur les solutions proposées », a souligné Moulay Hafid Elalamy.

« Nous rentrons désormais dans une phase où la FIFA demande plus d’échanges avec de plus amples informations, notamment au niveau des stades existants et des sites d’entrainement », a-t-il fait savoir.

Pour rappel, la visite de la Task Force de la FIFA a couvert 5 des 8 villes proposées dans le dossier de candidature (Bid Book), à savoir Marrakech, Agadir, Tétouan, Tanger et Casablanca, où les membres ont pu constater le développement des infrastructures existantes et en cours de réalisation.