Ne sont-ils pas admirables ces jeunes volontaires

5437685854_d630fceaff_b-
540
Partager :

Le coronavirus a bousculé toutes les certitudes, mais les scientifiques en ont une, qu’ils martèlent partout dans le monde. La seule riposte possible, c’est de rompre la chaine de contamination, puisqu’il n’y a, pour le moment, ni traitement, ni vaccin. Cela passe d’abord par la prévention, les mesures barrières, se laver les mains régulièrement, éviter les embrassades, et respecter la distanciation sociale, le confinement.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, la distanciation sociale n’est pas une rupture des liens sociaux, mais au contraire un acte de solidarité. Chacun d’entre nous est appelé, pour se prémunir, à protéger les autres. Ainsi nous redécouvrons que c’est l’altérité qui fait sens et qui fonde le vivre ensemble.

Cette crise et les décisions qu’elle implique ont, bien évidemment, des conséquences économiques et sociales. Mais on ne peut la dépasser qu’en s’appuyant sur deux valeurs cardinales : la discipline et la solidarité.

Au Maroc, un confinement partiel est appliqué, la perspective d’un confinement général se profile. Malgré quelques incompréhensions, la population, les entreprises en premier, s’appliquent. Les forces de l’ordre sont là pour faire de la pédagogie.

Notre salut à tous, pour sauver des vies, épargner nos anciens, ceux d’entre nous qui sont les plus faibles, nous n’avons pas le choix, il nous faut nous plier aux directives des autorités, sans égoïsme, ni frivolité. Cela rentre dans le cadre de la responsabilité collective et donc dans la solidarité. Contre ce virus, nous menons une guerre que nous ne pouvons gagner qu’ensemble et que nous allons gagner parce que, tout simplement, nous sommes une nation pétrie d’Histoire.

La solidarité s’exprime déjà de manière spontanée à des niveaux que peu de pays connaissent ou peuvent même espérer.

Pour pallier aux conséquences économiques et éviter des faillites en cascade, des milliards de dirhams ont déjà été collectés et la population se mobilise chacun selon ses moyens. Il y a une ferveur qui rappelle celle qui a entouré la Marche verte. Voir une nation unie, debout comme un seul comme, avec un seul objectif, celui de stopper le virus, de le vaincre. C’est tout simplement admirable.

La solidarité c’est aussi les gestes au quotidien. Ne sont-ils pas admirables ces jeunes qui se sont équipés de masques, de désinfectants, à leurs frais et qui proposent leurs services, pour faire les courses à la place des plus faibles ou désinfecter les moyens de transport ? Ne sont-ils pas exemplaires ceux qui partagent des vivres avec leurs voisins ?

Cette solidarité prouve que nous faisons nation. Nous serons une armée invincible tant que la discipline et la solidarité règneront. Il nous faut garder cet état d’esprit quelle que soit la durée de l’épidémie.

Nous en sortirons plus forts parce que plus unis, fiers de notre Identité Nationale, de notre appartenance à un grand peuple, parce que nous sommes un grand peuple.