Activité touristique : Essaouira bat tous ses records touristiques en 2018

5437685854_d630fceaff_b-
448
Partager :

La ville d'Essaouira a enregistré durant l'année qui vient à peine de s'achever un record historique en termes d'affluence touristique, ce qui traduit la "bonne santé" de l'activité touristique. Les opérateurs de ce secteur névralgique aspirent à une année 2019 qui soit fort prometteuse. 

Si la cité des alizés a clos 2018 sur une note très positive et des indicateurs touristiques au vert, comme en témoigne le taux de remplissage des établissements hôteliers et d'hébergement classés, établi durant ces fêtes de fin d'année à 100%.

Cette performance est le fruit de la conjugaison des efforts de plusieurs acteurs à savoir : les autorités provinciales, le département du tourisme, les opérateurs touristiques de la ville, l'ONMT, l’ONDA, et l'Association Essaouira- Mogador qui joue un rôle déterminant et central et qui ''tire et nourrit cette dynamique depuis près de 30 ans''.

''Essaouira a atteint son apogée en termes de flux touristiques et cela tient à l'intérêt de plus en plus grandissant qu'accorde les Européens à la cité des alizés'', explique à ce sujet, M. Redwane Khanne, président du Conseil provincial du tourisme d’Essaouira (CPTE), se félicitant des efforts accomplis en termes de sécurité, de propreté et de diversification des produits touristiques qu'offre cette destination. 

Hausse de 10% de nuitées déclarées

En chiffres, durant les dix premiers mois de l'année 2018, Essaouira a enregistré une hausse de 10% en termes de nuitées déclarées, ce qui correspond à une augmentation de 15% en termes d'arrivées, selon les statistiques fournies par la délégation provinciale du tourisme.

La plupart des catégories d’établissements touristiques de la ville ont enregistré des hausses en termes de nuitées, avec 4% pour les 5 étoiles, 13% pour les Maisons d’hôtes et 26% pour les 2 étoiles. Quant à la catégorie d’hôtels 5 étoiles, et les maisons d’hôtes, ils cumulent 63% du total des nuitées enregistrées durant la période janvier-octobre de 2018.

Pour maintenir le cap, le CPTE a concocté un plan d'action très ambitieux, basé sur le pragmatisme et une approche participative avec au rang des priorités, la promotion de la communication, un plan de marketing de la destination et le développement de la connectivité aérienne de la ville, a fait savoir M. Khanne, notant qu'un grand effort est déployé pour la réouverture de la ligne aérienne avec Londres.

Des discussions sont aussi en cours avec plusieurs compagnies aériennes dans l'optique de l'ouverture de nouvelles dessertes directes reliant respectivement Madrid et Barcelone à la ville d'Essaouira, a-t-il expliqué.

''Notre ambition est de conquérir également le marché des Iles Canaries qui sont seulement à 30 km à vol d'oiseau d'Essaouira et recèlent d'importantes potentialités, sachant qu'il s'agit d'un marché prometteur qui développe entre 15 et 20 millions de touristes par an'', a affirmé M. Khanne.

En chiffres, l'aéroport international Essaouira-Mogador a célébré le 26 décembre 2018, pour la première fois de son histoire, son 100 millième passager, arrivé à bord d'un vol reliant la ville française de Bordeaux à la cité des alizés, assuré par la compagnie ''Easy Jet''.

Avec 95.031 passagers enregistrés à fin novembre 2018, l'aéroport international Essaouira-Mogador est classé 11ème aéroport du Royaume en termes de trafic passager, cette plateforme aéroportuaire accueillant 24 fréquences hebdomadaires.

Le trafic aérien au niveau de cette infrastructure aéroportuaire durant les 10 dernières années a été presque multiplié par 3, en passant de 25.795 passagers en 2007 à 83.414 passagers en 2017, avec une croissance annuelle moyenne de l'ordre de 12,44%, selon les statistiques de l'ONDA.