"Akhannouch dégage" : l’implication d’Ilyas El Omari avérée

5437685854_d630fceaff_b-
35254
Partager :

« Akhannouch dégage » ou quand les règlements de comptes politiques polluent une inauguration royale de deux projets phares. Enquête

Le roi Mohammed VI a inauguré, ce jeudi 7 juin à Tanger, les nouveaux ports de pêche et de plaisance. Deux projets importants qui mobilisent pas moins de 6,2 milliards de dirhams. Une inauguration qui sera in fine polluée par l’ambiance de règlements de comptes politiques qui règne désormais dans le pays. Une poignée d’individus profitent de l’arrivée du roi pour lancer, « Akhannouch dégage ».

Selon des informations concordantes obtenues par le Quid, ce comportement aurait agacé le souverain au point qu’une enquête soit diligentée pour découvrir qui est l’auteur de ce qui semble être un coup monté. Car tout porte à croire que ce slogan n’était en rien spontané, mais bien le résultat d’une manigance politique. D’abord, parce qu’assez bizarrement, c’est la première fois dans l’histoire du pays qu’une pseudo « revendication politique » atterrit dans une inauguration royale. Ensuite parce que les auteurs de ce coup monté ont laissé plusieurs indices qui ne trompent pas.

Ilyas El Omari auteur de la mascarade ?

Tout porte à croire que oui. Depuis le début de la campagne de boycott, les rumeurs sur l’implication du PAM fusent. Depuis que Aziz Akhannouch a pris sur lui de reconstruire le RNI et se positionner en principal rival du PJD, le PAM se sent menacé de rester à la marge de la scène politique. Ce qui justifierait peut-être les raisons de son implication ou du moins de certains de ses membres dans une cabale contre Akhannouch.

Lors de l’inauguration royale, toutefois, des premiers éléments de preuves sont apparus permettant de pointer du doigt directement, le PAM, plus particulièrement son ancien secrétaire général, Ilyas El Omari.

Le premier indice concerne la présence d’Amine Zaoudi sur les lieux. Auteur de la vidéo sur laquelle on peut entendre « Akhannouch dégage », il sera le premier à la publier sur sa page facebook, le jour même à 5h53 depuis Marina Bay à Tanger, c’est-à-dire, quelques instants à peine après l’inauguration.

Amine Zaoudi est l’un des plus proches collaborateurs d’Ilyas El Omari comme en attestent les photos obtenues ci-dessus. Il est employé en tant qu’ingénieur média au PAM mais aussi au Conseil Régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Sur la vidéo on peut clairement l’entendre discuter avec d’autres membres de la foule.

Le deuxième indice est la reprise de cette vidéo illico presto par, « Tanja24 », journal électronique réputé proche d’Ilyas El Omari.

Des éléments troublants qui pointent du doigt l’ancien secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari, qui voit en Aziz Akhannouch l’origine de ses malheurs. Après avoir perdu les élections face au PJD, le voilà qu’il perd ensuite le leadership du clan moderniste au profit du RNI, pour ensuite perdre la tête du PAM.