Le gouvernement sur le pont mais à la peine

5437685854_d630fceaff_b-
422
Partager :

Le conseil de gouvernement, réuni jeudi 3 août, en plein canicule aoutienne, sous la présidence du chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani a annoncé, l'adoption de six mesures visant la mise en œuvre du contenu du discours du Trône. Le chef du gouvernement, plutôt somnolant jusque-là semble se réveiller sous l’effet de la douche froide du discours royal. Tout l’enjeu pour lui est que les six mesures annoncées ne se transforment pas en effet d’annonce

Le conseil de gouvernement, qui a consacré une large partie de ses travaux à l'examen et la discussion des mesures de mise en oeuvre du contenu du discours royal et des moyens de sa concrétisation sur le terrain, a décidé l'adoption de six mesures: la première consiste à lancer un chantier de réformes global et une modernisation complète de l’action des Centres Régionaux d’Investissement (CRI) et à former une commission interministérielle en charge de ce chantier, présidée par le ministère de l’Intérieur et les départements ministériels concernés, selon le communiqué sanctionnant la réunion hebdomadaire du conseil.

La deuxième mesure porte sur la création d’une commission chargée du dossier de la gouvernance et de la réforme de l’administration qui sera composée de plusieurs ministères et présidée par le ministère délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la fonction publique et de la modernisation de l'administration, ajoute le communiqué lu par le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi lors d'un point de presse.

La troisième mesure préconise que chaque département gouvernemental soit concerné par l’examen de la teneur du discours royal et la formulation de propositions concrètes de sa mise en oeuvre au niveau sectoriel, et de les soumettre au département du chef du gouvernement.

La quatrième mesure porte sur l’accélération de l'élaboration des mesures de simplification des procédures administratives et leur annonce dans les plus brefs des délais.

La cinquième mesure concerne la programmation de la tenue d'un colloque du gouvernement dédié à l’examen du projet de la charte de décentralisation.

Enfin, la sixième mesure se rapporte à l’accélération de l’adoption du plan exécutif du programme gouvernemental à la lumière du bilan des cent premiers jours de l’action gouvernementale.