Adoption en commission du projet de loi portant réorganisation de la MAP

5437685854_d630fceaff_b-
1050
Partager :

La Commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales à la Chambre des conseillers a adopté, ce mercredi 7 février, à l'unanimité le projet de loi portant réorganisation de l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), après l'introduction de certains amendements

Les représentants des différents groupes parlementaires, relevant aussi bien de la majorité que de l'opposition, ont proposé une série d’amendements dans le but de peaufiner ce texte de manière à renforcer le leadership de cet organe de presse national et favoriser son adaptation aux mutations que connait le champ médiatique, tant au niveau interne qu’externe.

Les amendements proposés lors de cette réunion, tenue en présence du ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laaraj, ont principalement porté sur des aspects liés aux missions et attributions de l'Agence ou de ses organes de management et de gestion.  Les amendements approuvés visent à améliorer la qualité du texte et interviennent en harmonie avec de nombreuses dispositions et nouveautés liées à la presse d'agence, a souligné Laaraj dans une déclaration à la presse, à l'issue de cette réunion.

Certains de ces amendements ont été rejetés étant donné qu'ils concernent les règles générales et les principes de base encadrant la gestion de cette agence, a fait remarquer Laaraj, ajoutant que la MAP, en tant qu’établissement public, dispose de sa propre stratégie pour faire face aux enjeux internationaux majeurs.

Plusieurs dispositions de ce projet de loi seront soumises à un examen détaillé lors de la séance plénière, a-t-il fait savoir, mettant en avant l'importance de ce texte qui vise à réorganiser l'Agence selon une stratégie déterminée, prenant en considération les enjeux mondiaux dans le domaine des médias et de l'information.  A noter que ce projet de loi vise à renforcer les attributions de l'Agence en tant qu'établissement médiatique national, de manière à ce que ses services et offres correspondent aux exigences du marché, dans la perspective d'accroître sa compétitivité aux niveaux continental et international.

Le projet, qui constitue une étape importante pour l’édification d’une Agence de presse forte jouant un rôle central dans le paysage médiatique national, notamment après sa classification parmi les établissements nationaux stratégiques, vise à élargir le champ d’action de l’Agence et à consolider les principes de professionnalisme, de diversité culturelle et d’ouverture, tout en se concentrant sur le renforcement du rayonnement du royaume sur la scène internationale.

Le texte vise aussi à déterminer les missions et les domaines d’intervention de l’Agence, ainsi que les outils de gouvernance et les mécanismes administratifs et financiers en vue de permettre à la MAP de répondre aux attentes de ses partenaires, réaliser les objectifs qui lui sont assignés et relever les défis de modernisation, de développement et de leadership aux niveaux national et international.

Ce projet tend également à promouvoir la gouvernance de l’Agence en tant qu’établissement stratégique, dans la mesure où il répartit les prérogatives de manière à promouvoir sa gouvernance selon une approche participative inclusive et conformément aux orientations visant à réformer et promouvoir la communication en tant que secteur stratégique jouant un rôle vital dans le développement économique du pays.??Parmi les nouveautés visant à hisser la MAP au rang des agences de presse modernes, figurent l'élargissement et la réorganisation des missions de l'Agence afin de faire la distinction entre les missions exécutées au profit de l'État et les activités à caractère commercial, l'utilisation de tous les moyens modernes et la consécration de la vision d'une Agence leader, ce qui lui permettra de conclure des conventions, de créer des groupements et de nouer des partenariats sous plusieurs formes.

Concernant le management et la gestion, ce projet permettra de créer des instances de gouvernance et leur institutionnalisation, dont le Comité chargé de la stratégie et de la veille technologique, le Conseil de la rédaction et le Conseil paritaire de gestion.???