USA-Colis piégés : Terrorisme ou intimidation ?

5437685854_d630fceaff_b-
335
Partager :

Cette semaine, plusieurs personnalités américaines proches du parti démocrate ont été visées par des colis piégés. Le milliardaire progressiste George Soros, Barack Obama, Hilary Clinton, George Brennan (ancien directeur de la CIA), Eric Holder (procureur général), l’élue démocrate Maxine Waters, Robert De Niro et Joe Biden ont tous été la cible de ces colis dont on ignore toujours la provenance

Le service secret américain indiquait, mercredi dernier, avoir intercepté des colis suspects contenant des dispositifs explosifs potentiels, envoyés aux domiciles de Barack Obama, Hilary Clinton et George Soros.

Hier, jeudi 25 octobre, c’était au tour de l’acteur américain Robert De Niro de recevoir un colis similaire dans son restaurant à New York. Un employé de l’immeuble a découvert le colis suspect vers 4h du matin au 7ème étage. Deux colis piégés ont également été envoyés à l’ancien vice-président américain, Joe Biden, et interceptés, le même jour, par les autorités au niveau du réseau postal dans le Delaware, lieu de résidence de l’ex-numéro deux démocrate et ancien sénateur.

Selon l’enquête, le colis envoyé à Robert De Niro, de même que ceux envoyés mercredi à des personnalités démocrates, portait une fausse adresse d’expéditeur, notamment celle du bureau de la députée démocrate de Floride, Debbie Wasserman Schultz.

Le président américain, Donald Trump a dénoncé, pour sa part, des « actes odieux » et appelé les médias à « adopter un ton courtois et à cesser les hostilités », répondant ainsi aux accusations selon lesquelles il serait le coupable.

Trump a écrit sur son compte Twitter : « une grande partie de la colère que l’on voit aujourd’hui dans notre société est provoquée par les informations délibérément fausses et inexactes des médias traditionnels, que je qualifie de fake news. C’est devenu si négatif et haineux qu’il n’y a plus de mots pour les décrire. Les médias traditionnels doivent changer d’attitude, VITE ! ».

Il avait également déclaré, concernant les colis piégés : « dans des moments comme celui-ci, nous devons nous rassembler. Les actes et les menaces de violence politique, de quelque nature que ce soit, n’ont pas leur place aux Etats-Unis ».

Que dit le FBI ?

Selon le FBI, l'enquête sur les colis piégés se concentre sur la Floride. Un responsable a déclaré que les enquêteurs avaient examiné une base de données d'images du courrier conservée par le service postal américain (USPS) qui a fourni des indices permettant de diriger les enquêteurs vers cet État du Sud-est.

Selon les enquêteurs, les concepteurs des engins explosifs ont trouvé leur inspiration sur internet.

Les instructions pour de tels engins explosifs sont largement disponibles sur internet et dans la propagande diffusée par des groupes tels que l'Etat islamique et Al Qaïda, explique la police.

Les colis ont tous été interceptés avant qu'ils ne parviennent à leurs destinataires, a déclaré le FBI. Aucun paquet n'a explosé et aucune victime n'est à déplorer, a-t-il ajouté avant de préciser qu’ils avaient tous la même apparence une enveloppe de papier kraft doublée de papier bulle).

Par ailleurs, ces incidents ont exacerbé la tension à moins de deux semaines des élections de mi-mandat, prévues le 6 novembre, où les démocrates vont tenter de faire basculer le Congrès.