El Himma chez Benkirane : Une visite de courtoisie

5437685854_d630fceaff_b-
1229
Partager :

« Je n’aurais pas voulu non plus embarrasser M. Benkirane, d'autant plus que les événements d'Al Hoceima, comme tout le monde le sait, ont commencé et se sont poursuivis quelques mois pendant son mandat à la tête du gouvernement »

Dans une déclaration aux sites Medias24 et Hespress, FouadAli El Himma a fait une déclaration confirmant une rencontre avec l’ancien chef du gouvernement, démentant toutefois tout lien avec la situation à Al Hoceima. Il sous entend en même temps que Abdalilah Benkirane chercherait à entretenir des illusions

Dans cette déclaration, le conseiller du Roi Mohammed VI indique avoir “suivi avec un grand étonnement, les informations qui circulent et selon lesquelles [il a] rencontré M. Benkirane au sujet des événements d’Al Hoceima.

“Contrairement à ce qu’ont appris ces sources dignes de foi auprès de M. Benkirane,’’ ajoute-t-il, ‘’je ne lui ai pas rendu visite en tant qu’émissaire du Palais royal. J’ai pris cette initiative dans un cadre personnel, de pure courtoisie, au début de ce mois sacré de Ramadan.

“J’ai simplement voulu prendre de ses nouvelles, surtout qu’il était fatigué. Il a également plusieurs fois demandé de mes nouvelles et me reprochait de ne pas lui rendre visite et de ne pas prendre contact avec lui.

Ali El Himma précise enfin que “M. Benkirane veut peut-être maintenir des illusions, taire la vérité ou laisser se répandre les fausses informations. Mais je refuse que cela se fasse en mon nom. Puisque je suis l’émissaire supposé, je démens catégoriquement ce qui a été colporté et affirme que les événements en question n’ont pas figuré dans nos échanges.

Il conclut sa déclaration en soulignant qu’en ‘’tant que conseiller de Sa Majesté, que Dieu l'assiste, et membre du cabinet royal, je sais très bien qu'il y a un seul gouvernement nommé par Sa Majesté le Roi, et je sais très bien qui est le Chef du gouvernement. Je n’aurais pas voulu non plus embarrasser M. Benkirane, d'autant plus que les événements d'Al Hoceima, comme tout le monde le sait, ont commencé et se sont poursuivis quelques mois pendant son mandat à la tête du gouvernement“.