Police en Action

5437685854_d630fceaff_b-
79
Partager :

Ouarzazate: Arrestation de deux marchands ambulants pour  coups et blessures entraînant la mort 

Rabat - Le service régional de la police judiciaire de Ouarzazate a arrêté vendredi deux marchands ambulants, âgés de 20 et 22 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures entraînant la mort, à l'aide d'un objet contondant.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les services de sûreté ont constaté jeudi le cadavre de la victime (25 ans), qui était dans sa première étape de décomposition, près de l'esplanade d'une mosquée de la ville, avant que les recherches et investigations réalisées n’aboutissent à l'identification des deux suspects et leur arrestation à la disposition de l’enquête.

Les premières recherches montrent que les deux mis en cause ont agressé physiquement la victime, atteinte d'épilepsie, à l'aide d'une pierre, ce qui a conduit à sa mort, précise le communiqué, ajoutant que les investigations visent à déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, ainsi que ses motifs réels.

Les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, a conclu la DGSN.

Nador : Arrestation d'un chauffeur espagnol soupçonné de tentative d'organisation d'une opération d'immigration irrégulière

Rabat - Les éléments de la police judiciaire de la ville de Nador ont réussi, jeudi soir, à arrêter un chauffeur espagnol âgé de 49 ans, pour son implication présumée dans une affaire de tentative d'organisation d'une opération d'immigration irrégulière.

Le suspect conduisait un camion de transport international routier immatriculé en Espagne avec à son bord un candidat à l'immigration clandestine soigneusement caché à l'intérieur du camion, indique dans un communiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DSGN). Il précise que l'individu, qui est entré dans un état de suffocation, a été obligé de passer un appel téléphonique pour demander de l'aide à un membre de sa famille qui, à son tour, a prévenu les services de la sûreté nationale leur permettant ainsi d'intercepter le camion et de sauver le candidat à l'immigration.

Les procédures d'enquête ont révélé que le mis en cause espagnol avait mené deux opérations similaires en contrepartie d'une somme de 10.000 dirhams par candidat, par l'intermédiaire d'un individu qui recevait des sommes d'argent atteignant 60.000 dirhams par candidat.

Le ressortissant espagnol appréhendé a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis que les recherches et investigations se poursuivent pour arrêter d'éventuels complices dans cette affaire, poursuit la même source.

Cette opération s'inscrit dans le cadre des efforts inlassables déployés par les services sécuritaires en matière de lutte contre le phénomène de l'immigration irrégulière, rappelle le communiqué.

Safi : Arrestation d'un ressortissant subsaharien soupçonné d'usurpation d'identité, de vol et d'escroquerie

Rabat - Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Safi ont arrêté, jeudi soir, un ressortissant subsaharien pour son implication présumée dans une affaire d'usurpation d'identité, de vol et d'escroquerie.

Le mis en cause avait créé un faux compte sur les réseaux sociaux en utilisant une fausse identité européenne afin de nouer des relations virtuelles avec des femmes auxquelles il faisait des promesses de mariages, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que le prévenu leur subtilisait des sommes d'argent après leur avoir promis l'envoi de prétendus cadeaux précieux.

Persistant dans ses prétentions frauduleuses, le suspect appelait par téléphone ses victimes, en usurpant l'identité d'un fonctionnaire à l'Administration des Douanes, et exigeait des victimes de lui transférer des sommes d’argent en contrepartie de cadeaux prétendument envoyés de l'étranger, explique la même source.

Le prévenu disparaissait immédiatement après avoir reçu les transferts d'argent qui variaient entre 3.000 et 40.000 dirhams, poursuit le document.

Les opérations de perquisition menées par les services de la police judiciaire dans le cadre de cette affaire ont abouti à la saisie des documents d'identité utilisés par le suspect pour recevoir les transferts, des sommes d'argent en devises nationale et étrangère, ainsi que des reçus des transferts, relève le communiqué.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer d'éventuelles ramifications de cette affaire et appréhender toutes les personnes impliquées dans ces actes criminels, a conclu la DGSN.