Remise de la lettre ouverte « Stop à l’apologie du terrorisme » au CNDH

5437685854_d630fceaff_b-
785
Partager :

Une délégation composée des initiateurs et de signataires de la lettre ouverte « STOP À L’APOLOGIE DU TERRORISME » sera reçue ce jeudi 12 janvier au siège du Conseil national des droits de l’homme (CNDH). Elle réclame la poursuite des auteurs de l’apologie et la mise en place d’une politique de prévention et d’éducation

Quelques 5000 Marocains du royaume, du Monde et citoyens de toutes nationalités ont répondu à l’appel du noyau d’initiateurs de la lettre ouverte demandant  un arrêt des publications et commentaires faisant l’apologie d'actes terroristes et d'incitation au terrorisme, notamment sur les réseaux sociaux. 

Après les publications faisant l'éloge de Mevlut Mert Altintas, l’assassin de l'ambassadeur russe Andereï Karlovb le 19 décembre à Ankara, la tuerie de la discothèque Reina à Istanbul a été à nouveau l’occasion d’un déferlement de propos haineux, racistes, sexistes allant jusqu’à justifier la mort de jeunes marocaines par leur simple présence dans ce lieu.

Les auteurs et les signataires de cette lettre ouverte ont tenu à rappeler que l’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, conformément à l’article 218-2 du code pénal et de réclamer fermement que la loi soit appliquée avec force !

Outre cette revendication les signataires demandent au CNDH de créer une commission réunissant tous les acteurs concernés afin de veiller à ce que l’apologie du terrorisme, où qu’elle se manifeste, soit sanctionnée  et de mettre sur pied une politique de prévention et d’éducation (écoles, maisons de jeunes, médias, tissu associatif, réseaux sociaux, mosquées...) de façon prioritaire.

Un point de presse sera tenu, sur place, au sortir de la rencontre avec le président du CNDH.