Une année sportive de vaches maigres et de scandales

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-ouzzine L??v?nement sportif de l?ann?e 2014 aura ?t? sans conteste le scandale du Complexe Moulay Abdellah lors du Mondialito. L?homme de l?ann?e aura ?t? le ministre Ouzzine. Une ann?e de vaches maigres pour le sport marocain qui a r?gress? tant sur le plan national qu?au niveau international lors de l?exercice dudit ministre. La fin de l?ann?e a ?t? endeuill?e ?galement par la disparition d?une grande athl?te en l?occurrence Feue Fatima Aouam qui s?est ?teinte ? l??ge de 55ans suite ? une longue maladie. Pour rappel, la d?funte avait domin? le demi-fond national et avait ? maintes reprises dignement repr?sent? le Maroc dans sa discipline. Sportivement parlant, Ouzzine m?rite le titre de l?homme de l?ann?e (n?gativement s?entend) pour le bilan de sa gestion catastrophique. Une ann?e vide de tout exploit ? l??chelle continentale ou internationale. L?athl?tisme qui fut longtemps la locomotive du sport national, a connu une nette r?gression dans les diff?rentes manifestations alors que le football national a ?t? marqu? par la d?cision du gouvernement de reporter la CAN 2015. D?cision rejet?e par la CAF. Seules quelques prouesses sportives individuelles ont surgi au milieu d?un ?chec certain de la gestion sportive nationale. Le public marocain voit avec fiert? l?excellente prestation de Benatia qui a pu ?voluer avec des efforts personnels pour une place de titulaire au sein du prestigieux club allemand du Bayern de Munich. Il est nomin? pour le ballon d?or africain ? Glo-Caf Awards 2014??, publi? par la Conf?d?ration africaine de football (CAF). On pourrait citer quelques autres performances individuelles comme celle de l?arbitre Achik qui fut parmi les hommes en noir du mondial br?silien ou encore l?excellent et controvers? Badr Hari, kickboxer qui poursuit une carri?re formidable comme le meilleur combattant du monde dans sa cat?gorie. En somme une ann?e o? le sport marocain a fait montre d?une rare modestie et d?une m?diocrit? sur le plan de la gestion des responsables de ce d?partement. Mais les Marocains et le monde garderont surtout dans l?esprit ces images de la pelouse du complexe de Rabat et le comportement et du ministre et du chef du gouvernement devant la catastrophe et se rappelleront ?galement de la r?plique royale qui fut salu?e et accueillie avec grande satisfaction par le peuple.

lire aussi