Contrairement aux activités sportives, les échecs se sont montrés résistants face à la pandémie (ONU)

5437685854_d630fceaff_b-

Echecs

302
Partager :

Nations-Unies – Contrairement aux activités sportives qui ont diminué en raison des restrictions liées à la Covid-19, les échecs se sont avérés résistants pour s'adapter aux nouvelles circonstances dictées par la pandémie, selon l'organisation des Nations-Unies.

L’ONU, qui a fêté cette semaine la première Journée mondiale des échecs, relève ainsi que l'intérêt du monde pour ce jeu a doublé au cours des derniers mois, alors que de plus en plus d'acteurs participent à des événements sur les plateformes numériques.

Et de relever à cet égard que les sports et les jeux ont toujours été présents tout au long de l'histoire dans les moments de crise, aidant l'humanité à surmonter les sentiments d'anxiété et à améliorer la santé mentale.

L’organisation mondiale souligne également que les jeux favorisent " le dialogue, la solidarité et une culture de la paix".

Lundi, un événement virtuel de haut niveau marqué par la participation de joueurs d'échecs, de représentants d’États Membres et de la société civile, ainsi que des universitaires et d'autres parties intéressées, a été organisé par l’ONU pour marquer la première Journée mondiale des échecs. La date du 20 juillet a été choisie pour marquer la fondation de la Fédération internationale des échecs, la FIDE, en 1924, en France.

Cet événement, tenu sous le thème "Les échecs pour un meilleur rétablissement", a abordé les qualités et les avantages du jeu et la croissance de l'activité pendant la pandémie du Covid-19.

La Journée mondiale des échecs a été instituée par l'Assemblée générale en décembre dernier pour reconnaître la nature du jeu comme moyen d'améliorer l'harmonie fraternelle entre tous les peuples, ainsi que pour offrir un espace de promotion du dialogue, de la solidarité et d'une culture de la paix.

 

lire aussi