''De Voix et de Pierre'', 200 ans d'amitié entre le Maroc et les Etats-Unis, en escale à Casablanca

5437685854_d630fceaff_b-

Des bottes de Jimi Hendrix à la médaille d'or olympique de Nawal El Moutawakel, en passant par une robe de Lady Gaga et l'IKE Jacket du bureau US des services stratégiques, l'exposition tend à mettre la lumière sur les facettes des relations entre les Etats Unis et le Maroc.

1
Partager :

Casablanca- L'exposition "De voix et de Pierre" célébrant le 200ème anniversaire de la légation américaine à Tanger et plus de deux siècles d'amitié entre les peuples marocain et américain a fait escale, vendredi au siège de la Fondation Abderrahman Slaoui à Casablanca, après la ville de Rabat avant d'être installée en 2022 au siège du Département d'État US à Washington D.C.

L'exposition "De voix et de Pierre" permet au grand public de découvrir de précieux articles historiques qui représentent les liens stratégiques, économiques et culturels entre les Etats Unis et le Maroc.

Des bottes de Jimi Hendrix, à la médaille d'or olympique de Nawal El Moutawakel, en passant par une robe de Lady Gaga et l'IKE Jacket du bureau US des services stratégiques, en plus d'une expérience immersive au coeur du film Casablanca, l'exposition tend à travers ces différents articles à mettre la lumière sur les multiples facettes des relations entre les Etats Unis et le Maroc et les peuples américain et marocain.

A cette occasion, le chargé d'affaires auprès de la mission des Etats-Unis au Maroc, Lawrence Randolph a indiqué que la longue histoire commune et la profonde coopération entre les Etats Unis et le Maroc sont bien connues des Marocains et des Américains, notant que cette exposition raconte l'histoire des relations interpersonnelles, à savoir l'histoire des Marocains et des Américains ordinaires qui ont bâti ensemble des réalisations extraordinaires.

Tout en remerciant la Fondation Abderrahman Slaoui ainsi que les autorités locales pour leur contribution à l'organisation de cette exposition, il a souligné que le choix de Casablanca émane du fait que la ville a joué un rôle central dans les relations communes entre les deux pays, citant à cet égard la conférence d'Anfa et le débarquement des alliés dans la ville lors de l'opération "Torch" durant la 2ème guerre mondiale il y a 80 ans.

M. Randolph a saisi cette occasion pour rappeler que cette exposition rend hommage aussi à l'entente et la coexistence religieuse au Maroc et le courage de Feu SM Mohammed V dans la protection des Marocains de confession juive lors de la deuxième guerre mondiale, saluant hautement la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI qui à l'instar de Ses glorieux ancêtres, continue à oeuvrer pour renforcer davantage les relations entre les deux pays.

Le diplomate américain a tenu à inviter les Casablancais à venir nombreux pour visiter cette exposition, annonçant que le Centre américain a fait appel à un artiste muraliste américain pour réaliser une peinture murale rendant hommage aux 200 ans d'amitié entre le Maroc et les Etats-Unis qui sera dévoilée à la fin de ce mois au quartier CIL.

Pour sa part, la présidente du Conseil de la commune de Casablanca, Nabila Rmili a rappelé l'excellence des relations historiques entre le Maroc et les Etats Unis, notant que la légation américaine de Tanger est la première mission diplomatique américaine au Monde.

Pour Mme Rmili, cette exposition offre l'opportunité de raffermir davantage les relations culturelles entre les deux pays et de mettre en avant l'héritage culturel profond et riche du Royaume, notant que parmi les illustrations éloquentes de l'excellence des relations entre les deux pays figurent l'accord de libre échange entre le Maroc et les Etats Unis, le dialogue stratégique Maroc-US et la place du Royaume comme allié majeur des Etats Unis hors OTAN.

De son côté, la directrice de la Légation américaine de Tanger Jennifer Rasamimanana, a tenu à rappeler que la légation américaine de Tanger, le seul bâtiment historique américain hors du pays, qui a été offert en 1821 par le Sultan Moulay Slimane est la meilleure preuve des relations d'amitié entre le Maroc et les Etats Unis, notant que depuis longtemps, elle était une représentation diplomatique et consulaire et un lieu où les diplomates américains apprennent la langue arabe.

Et d'ajouter qu'actuellement le rôle de la légation s'est renforcé vu qu'elle dispose d'un musée, d'un centre culturel et d'une librairie de recherche, relevant qu'elle est devenue une messe pour les Marocains et Américains qui s'y rendent pour effectuer des recherches ou découvrir le bâtiment, outre l'aspect social de la légation qui soutient à travers plusieurs initiatives les femmes et jeunes de la Médina de Tanger.

Quant au commissaire de l'exposition, Joseph Angemi, il a fait savoir que l'idée de l'exposition remonte à deux ans lors de sa visite à la légation, notant que cette exposition immortalise l'histoire de la légation américaine de Tanger depuis son début et des étapes de l'histoire du département d'Etat US.

Selon lui, l'intitulé de l'exposition "De voix et de Pierre" reflète 200 ans de relations entre les deux pays et 200 ans de vies humaines, notant que les voix sont les êtres humains qui sont venus visiter la légation dont certains sont décédés tout en laissant une partie d'eux mêmes ici et la Pierre c'est le bâtiment de la légation, l'endroit qui demeure et collecte leurs histoires.

L'exposition propose une sélection d’objets appartenant à des artistes, qui sont tombés amoureux du Maroc comme Frank Zappa ou encore Jimi Hendrix et des personnalités ayant marqué l’histoire dont l’athlète Nawal El Moutawakel et Kamal Oudrhiri. Elle revient également sur la période de la deuxième guerre mondiale.

La légation américaine à Tanger, un point focal de l'exposition, est un symbole vivant du partenariat entre les Etats Unis et le Maroc. Ce fut le premier bâtiment diplomatique américain à l'étranger et un lieu privilégié de négociations diplomatiques et économiques.