El Guergarat : Appui fort et sans ambages en Afrique à l'action pacifique du Maroc

5437685854_d630fceaff_b-

Le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall : "Je voudrais saluer le sens de la mesure et de la retenue dont le Royaume du Maroc fait preuve, en vue de maintenir la stabilité de la zone ».

1
Partager :

Libreville - Depuis l'annonce du Maroc de son action pacifique pour garantir la libre circulation des personnes et des biens dans le poste-frontière d'El Guergarat, les réactions en Afrique en faveur de cette action légitime et en conformité avec la légalité internationale affluent sans cesse en signe de solidarité avec le Royaume.

Organisations et États africains ont manifesté à travers leurs communiqués leur préoccupation et rejet des actes hostiles des milices du Polisario.

Pour eux, ces actes répugnants constituent une menace à la sûreté et la paix dans la région et dénotent du caractère violent des séparatistes du Polisario.

Bloc régional et pays d'Afrique de l'Ouest, de l'est, Centrale et australe ont été unanimes à reconnaître le droit légitime du Maroc à agir pour restaurer le flux des personnes et des biens dans le Sahara Maroc.

Sénégal

Le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall, a salué ''le sens de la mesure et de la retenue" dont le Royaume du Maroc fait preuve, en vue de maintenir la stabilité de la zone tampon de Guerguarat.

"Dans l’esprit de sa position traditionnelle sur ce dossier, le Sénégal réitère son soutien au Royaume du Maroc dans la défense de ses droits légitimes", écrit le Président Macky Sall dans un message adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

"Je voudrais saluer le sens de la mesure et de la retenue dont le Royaume du Maroc fait preuve, en vue de maintenir la stabilité de la zone, conformément aux Accords militaires établissant le cessez-le-feu sous l’égide des Nations Unies", ajoute le Président sénégalais.

Tchad

Le Tchad a condamné l’obstruction par les milices du «polisario» de la circulation des biens et des personnes dans la zone tampon d'El Guerguarat.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Tchadiens de l’étranger affirme suivre «avec une grande préoccupation l’évolution de la situation dans la zone tampon d'El Guerguarat, suite à l’intrusion opérée par le front polisario en y obstruant la circulation des biens et des personnes et ce, en dépit du cessez-le-feu établi sous l’égide des Nations Unies depuis une trentaine d’années».

«Face à cette situation, le ministère condamne ces agissements qui sont de nature à transgresser les Résolutions du Conseil de Sécurité, notamment les 2414 et 2440, et à remettre en cause les avancées obtenues sous la médiation des Nations Unies», lit-on dans le communiqué.

Par conséquent, le ministère «salue et soutient l’attachement du Gouvernement marocain, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à la préservation et à la consolidation du cessez-le-feu, la voie ultime qui pourra amener la paix dans toute la région».

Le ministère tchadien «exhorte le Secrétaire Général des Nations Unies à redoubler d’efforts dans la poursuite de sa médiation et à user de toutes les actions diplomatiques en son pouvoir, afin de parvenir à un règlement pacifique et définitif de cette crise».

Bénin

Le Gouvernement du Bénin a tenu à saluer la grande retenue dont a fait preuve le Royaume du Maroc qui a permis, par un contrôle rapide de la situation, d'éviter une escalade de tensions à El Guergarat.

Dans un communiqué publié mardi par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, le Gouvernement du Bénin a assuré suivre avec « beaucoup d’attention la situation de tension dans la zone tampon d’El Guergarat induite par des frictions qui ont interrompu la circulation et occasionné des actes attentatoires à l’ordre public et à la quiétude des populations ».

A travers ce communiqué, le Bénin a salué « la posture pacifiste adoptée par le Royaume du Maroc qui a une fois encore, prouvé son attachement à la paix et au développement de la région et de l’Afrique ».

Réitérant son soutien au Maroc, le Gouvernement du Bénin a également réaffirmé « son attachement au processus politique, sous l’égide exclusive des Nations Unies, destiné à trouver une solution politique, pragmatique et durable, sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité ».

Somalie

Le gouvernement somalien a affirmé se tenir aux côtés du Maroc dans l'ensemble des mesures qu'il entreprend pour protéger sa sécurité et sa souveraineté sur ses territoires à travers l'intervention du Royaume pour rétablir la libre circulation civile et commerciale au niveau du poste-frontière d'El Guergarat.

"Le gouvernement de la République fédérale de Somalie se tient aux côtés du Royaume du Maroc frère dans l'ensemble des mesures qu'il entreprend pour protéger sa sécurité et sa souveraineté sur ses territoires au niveau du poste-frontière d'El Guergarat entre le Maroc et la Mauritanie", a précisé, a indiqué le ministère somalien des Affaires étrangères sur son compte Twitter.

Zambie

Le gouvernement de la République de Zambie a salué "l'action pacifique et décisive" prise par le Royaume du Maroc pour assurer la libre circulation des marchandises et des personnes dans la zone tampon d'El Guergarat.

Dans un communiqué du ministère zambien des Affaires Etrangères, le gouvernement de la Zambie a déclaré soutenir pleinement la libre circulation du trafic commercial et civil dans cet important corridor, réitérant "sa reconnaissance de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc".

Guinée équatoriale

La Guinée Equatoriale a exprimé sa solidarité et son appui au Maroc suite à son initiative juste et légitime visant à rétablir l'ordre et à garantir la libre circulation des biens et des personnes dans la zone d'El Guergarat.

Dans un communiqué, le gouvernement équato-guinéen a indiqué avoir suivi l'opération pacifique et inoffensive menée par les Forces Armées Royales du Maroc afin de rétablir l’ordre et garantir la libre circulation des biens et des personnes, qualifiant l'initiative marocaine de juste, légitime et en conformité avec la légalité internationale.

Guinée Bissau

Pour sa part, la Guinée-Bissau a fait part de son encouragement de l’action du Maroc pour une stabilisation pacifique à El Guergarat en vue d'éviter l'affrontement.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération internationale et des communautés de la République de Guinée-Bissau a dit suivre "avec une très grande préoccupation l'évolution de la situation sécuritaire dans la zone d'El Guergarat", encourageant "l’action du Maroc pour la stabilisation pacifique à El Guergarat, en vue d'éviter l'affrontement, tout en envisageant le retour le plus rapide à la voie des négociations pour la résolution de la crise".

Convaincue de la justesse de l'action marocaine, la Guinée-Bissau a fait part, également, de son encouragement de l'action du Maroc pour une stabilisation pacifique à El Guergarat en vue d'éviter l'affrontement.

Gambie

Dans la même démarche, la Gambie a salué l'action "pacifique" et "décisive" menée par le Maroc afin d'assurer la libre circulation civile et commerciale au niveau du poste-frontière d'El Guergarat.

Dans un communiqué de son ministère des Affaires étrangères, la Gambie a réitéré "sa reconnaissance de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc", saluant "les efforts pacifiques engagés par le Maroc afin de parvenir à une solution durable sous l'égide de l’ONU, comme explicitement indiqué dans les résolutions du Conseil de Sécurité".
Eswatini

Le Royaume d'Eswatini a réaffirmé sa solidarité avec le Royaume du Maroc dans la préservation de sa souveraineté et de son intégrité territoriale.

Dans un communiqué de son ministère des AE, le Royaume d’Eswatini "reconnaît pleinement la souveraineté du Maroc sur tout son territoire et le droit de son Gouvernement de restaurer et d'assurer la libre circulation des personnes et des biens dans la zone tampon d’El Guergarat", au Sahara Marocain.

Même son de cloche chez le président de l'Assemblée nationale de Sao Tomé et Principe, Delfim Santiago Das Neves, qui a exprimé sa solidarité avec le Royaume du Maroc et condamné les actes répugnants des milices du Polisario dans la zone d'El Guergarat.

"C’est avec une grande tristesse et avec une profonde inquiétude que nous avons pris connaissance de la circulation des milices du Polisario, depuis le 21 octobre, dans la zone tampon d’El Guergarat dans le Sahara marocain dont les actes provoquent un blocage occasionnel de la circulation des personnes et des biens dans les zones avoisinantes", a dit M. Das Neves dans un communiqué.

Djibouti

La République de Djibouti qui a exprimé sa solidarité et son plein soutien aux mesures prises par le Maroc pour assurer la circulation des marchandises, des biens et des personnes à travers El Guerguarat.

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de Djibouti a exprimé, dans un communiqué, sa condamnation de toute pratique qui menacerait le trafic dans ce passage vital pour le commerce entre le Royaume du Maroc et l'Afrique.

Gabon

Le Gabon a exprimé son soutien aux actions du Maroc en faveur de la sécurisation de la zone tampon d’El Guergarat afin d’y assurer le flux régulier des biens et des personnes.

Dans un communiqué de son ministère des Affaires étrangères, le Gabon a fait part de sa vive préoccupation face aux opérations illégales menées par des milices du Polisario dans la zone Tampon d'El Guergarat.

De son côté, l'Union des Comores a aussi exprimé son soutien total au Maroc qui a pris la décision d’agir pour rétablir la circulation des marchandises et des personnes à travers la zone tampon d'El Guerguarat.

L'Union des Comores a manifesté, dans un communiqué de son ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, chargé de la Diaspora, son soutien total au Royaume dans ce combat légitime et rendu hommage à l’action héroïque des Forces Armées Royales,

Centreafrique

La République centrafricaine a exprimé son soutien aux mesures prises par le Maroc dans la zone d'El Guergarat.

Dans un communiqué, le ministère centrafricain des AE a salué la réaction pacifique du Royaume du Maroc visant à garantir la fluidité de circulation des biens et des personnes dans la zone d'El Guergarat, réitérant, au nom du gouvernement centrafricain, son soutien au Maroc pour son attachement au respect de l'Accord de cessez-le-feu et sa position constante pour une solution politique en faveur de la sécurité et de la stabilité de la région.

CEN-SAD

Côté bloc régional, la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) a exprimé ouvertement son soutien aux mesures prises par le Maroc pour assurer la circulation normale à El Guergarat.

Dans un communiqué, la CEN-SAD a affirmé soutenir les autorités marocaines dans toutes les mesures qu'elles prendront en toute souveraineté et en parfaite conformité avec la légalité internationale pour restaurer et préserver opportunément la sécurité et la libre circulation des personnes et des biens, "dans la dynamique de la ZLECAF".