La Commissaire européenne H. Dalli au Parlement Européen se démarque de la résolution parlementaire

5437685854_d630fceaff_b-

La Commissaire européenne à l’Égalité, Helena Dalli

1
Partager :

 

Strasbourg - La Commissaire européenne à l’Égalité, Helena Dalli, a confirmé jeudi au Parlement Européen, la position constante de l'UE sur le partenariat multiforme entre le Maroc et l’Europe. Elle souligne les efforts déployés par le Royaume dans le domaine migratoire et se félicite de la décision des autorités marocaines de régler définitivement la question des mineurs non accompagnés.

Elle confirme également que la résolution non législative controversée qui a été adoptée par certains eurodéputés sur le Maroc ne reflète nullement la position, voire la doctrine de l'Union européenne concernant le caractère stratégique du partenariat qui la lie au Royaume. En voici les principaux points :

1- L’UE a une position très claire et solide concernant les droits de l’Homme, qui sont au cœur même de nos actions, et c’est une composante essentielle de notre politique interne et externe. Une attention particulière est accordée aux groupes les plus vulnérables et tout particulièrement aux enfants.

2- L’UE bénéficie d’un long partenariat stratégique avec le Maroc, l’un de nos voisins avec lequel nous avons une relation stratégique dans beaucoup de domaines. Cela fait plusieurs années que l’UE et le Maroc coopèrent parfaitement, ce qui nous a permis d’atteindre des résultats positifs surtout ces dernières années.

3- Nous sommes confiants qu’une coopération étroite avec le Maroc, dans le respect des droits de l’Homme, des engagements pris et des valeurs partagées, permettra d’apporter les réponses aux défis posés dans le domaine migratoire à travers notamment un dialogue renforcé avec le Royaume qui est un pays de transit, d’origine et de destination des migrants.

4- Dans cet esprit et au nom de nos relations solides avec le Maroc, nous considérons qu’il est essentiel de renforcer notre coopération pour essayer de trouver des solutions communes. Nos opérations conjointes sont fondées sur le dialogue, la responsabilité, la confiance mutuelle et le respect. Il s’agît de trouver des solutions concrètes pour régler ensemble les enjeux socio-économiques et la problématique migratoire dans le cadre d’une vision globale du partenariat UE–Afrique.

5- Dans ce contexte, l’UE se réjouit de la décision qui a été prise par les autorités marocaine de faciliter le retour des mineurs non-accompagnés clairement identifiés. Le Maroc a fait cette annonce officiellement il y a quelques jours, nous espérons que cette décision pourra être mise en application de manière efficace et rapidement. Tout cela révèle, la nécessité de nous tourner vers l’avenir et de donner un nouveau souffle à la politique de migration de l’UE.

6- Le nouveau Pacte Migration et Asile donne cette chance en proposant des partenariats mutuellement bénéfiques aux pays tiers. Ce partenariat étroit avec le Maroc est important, le Maroc qui veut pleinement coopérer pour œuvrer ensemble à notre prospérité mais également pour relever nos défis communs. L’UE veut tirer profit de ce partenariat afin de continuer à résoudre le problème de la migration, en incluant tout particulièrement le respect des droits des migrants. Nous le ferons en renforçant, notre dialogue et tout cela avec confiance, afin de permettre d'obtenir des résultats sur les plans politique et humanitaire.