Le Maroc exclut pour la deuxième année l'Espagne de l'opération de traversée du détroit (La Razon)

5437685854_d630fceaff_b-

Le FSC demande au gouvernement marocain l’inclusion des ports espagnols

1
Partager :

Les immigrés qui souhaitent rentrer dans leur pays cet été devront le faire depuis la France ou l'Italie (...), rapporte le journal espagnol La Razon qui indique que « La Fédération des services aux citoyens (FSC) du syndicat Comisiones Obreras a demandé au gouvernement marocain l'inclusion des ports espagnols dans l'Opération Paso del Estrecho (OPE) 2021  ‘’afin de ne pas infliger davantage de dommages aux entreprises et aux travailleurs et aux centaines de milliers d'utilisateurs qui traversent le détroit chaque année». "L'Espagne et l'Union européenne doivent intercéder auprès de l'administration marocaine, car il s'agit d'un problème de questions en suspens de politique internationale et non de santé publique."

"Cette mesure allonge la situation déchirante vécue par des centaines d'entreprises et met en danger le présent et l'avenir de milliers d'emplois dans les ports, notamment le personnel de flotte et terrestre des compagnies maritimes, l'accompagnement des passagers, les autorités portuaires, les agences de voyages, les transports routiers, les mouillages, les hôtels, des stations-service et donc une longue liste de familles qui craignent pour leur avenir », a déclaré Miguel Alberto Díaz, selon La Razone.

Le même Diaz se fait menaçant et ajoute que « si cette décision injuste persiste, nous demandons à l'Union européenne de revoir le régime d'aides importantes [sic] qu'elle envoie à l'administration marocaine pour dissuader cette politique de provocation permanente [re sic] à l'encontre de l'Espagne, contrairement à tout critère de pays qui ont été considérés dans l'histoire comme ayant une relation de très bon voisinage », a-t-il conclu.

Le président de l'Autorité portuaire de la baie d'Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, a indiqué pour sa part que la communauté portuaire de la ville de Cadix accueille "avec inquiétude" la suspension de l'opération Paso del Estrecho (OPE). La décision du Maroc portera également préjudice, a-t-il ajouté, aux compagnies maritimes et aux agences de voyages", pour tous les services portuaires et pour les "clients réguliers" du port d'Algésiras.