Maroc-Russie: la coopération stratégique au centre des discussions en préparation à la commission mixte

5437685854_d630fceaff_b-

Le ministre russe de l’Agriculture, M. Dmitry Patrushev, le 2 décembre 2020 en visioconférence avce Nasser Bourita ministre marocain des AE.

1
Partager :

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita et le ministre russe de l’Agriculture, M. Dmitry Patrushev, ont co-présidé, le 2 décembre 2020 en visioconférence, la réunion préparatoire de la 8ème session de la Commission mixte Maroc-Russie pour la coopération économique, scientifique et technique.

Evoquant le bilan très positif de la coopération bilatérale à caractère stratégique unissant les deux pays, M. Bourita a rappelé que ces relations ont connu une impulsion forte suite aux visites royales effectuées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2002 et 2016 à Moscou ainsi que de la visite du Président Vladimir Poutine au Maroc en 2006.

M. Bourita s'est félicité des "échanges fréquents et soutenus et constructifs entre responsables marocains et russes, même pendant la pandémie, contexte présentant des défis mais également des opportunités sur le plan économique, notamment dans le domaine de la santé".

Rappelant que le Maroc était le deuxième partenaire arabe de la Russie et son troisième partenaire économique à l'échelle africaine, le ministre a souligné que l'ambition était plus grande, afin d'approfondir et diversifier la coopération sectorielle, en ajoutant aux secteurs de l'agriculture, de la pêche, de l'industrie et de l'énergie les domaines de la technologie, de la recherche scientifique et de la formation, de l'industrie de la défense, de la lutte contre le terrorisme et autres domaines qui concrétisent d'avantage le partenariat stratégique.

"Au niveau des secteurs traditionnels, nous avons encore à faire en matière d’agriculture afin d’exporter plus, notamment à travers le corridor vert qui existe et qui facilite l’accès des produits agricoles marocains au marché russe", a précisé, dans ce sens, le ministre.
"Il existe également une volonté de développer l’investissement russe au Maroc, qui demeure faible", appelant à organiser un forum d’investissement à Moscou, qui aura pour but de présenter le potentiel et les opportunités marocaines dans tous les domaines.
Réitérant l'appréciation de la Fédération de Russie pour le caractère stratégique des relations entre les deux pays, le ministre russe de l’Agriculture, M. Dmitry Patrushev s'est notamment réjoui de l’accord conclu entre le Fonds d’investissement direct russe et la société pharmaceutique marocaine Galenica prévoyant la livraison de 8 millions de doses de vaccin au cours de la 1ère moitié de 2021.

Concernant le commerce bilatéral, le responsable russe a reconnu qu'il avait enregistré une légère baisse due au contexte de la pandémie mais a affirmé que la Russie comptait redoubler d'efforts afin de contrer cette tendance baissière, en renforçant la coopération dans les domaines industriel, agricole, chimique et énergétique, relevant l'intérêt des exportateurs russes pour l’élargissement de leur présence sur le marché agraire marocain.

Les deux responsables ont passé en revue le cadre juridique et les accords en cours de finalisation qui contribueront à la facilitation de la coopération dans des secteurs à fort potentiel en éliminant les facteurs de ralentissement du développement du commerce entre les deux pays.

Cette réunion préparatoire, qui vient en prélude de la tenue de la commission mixte en 2021, s'est déroulée en présence des chefs de file des cinq groupes de travail constitués dans le cadre du partenariat entre les deux parties. Il s'agit du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts pour le Groupe de travail sur l’Agriculture, du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et numérique pour le groupe de travail sur l’Industrie, du ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement pour le groupe de travail sur l’Energie, du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau pour le groupe de travail sur le Transport et de la Direction générale des Douanes et Impôts indirects pour le Comité de Coopération douanière.