L’AMMC organise une conférence-débat autour de la COP22

5437685854_d630fceaff_b-
1095
Partager :

“Marques et environnement : quelles opportunités et quels engagements pour la COP22 ?”, thème d’une conférence organisée à Casablanca

Une conférence-débat a été organisée, mardi à Casablanca, sous le thème “Marques et environnement : quelles opportunités et quels engagements pour la COP22?” à l’initiative de l’Association marocaine du marketing et de la communication (AMMC).

Animée par un parterre d’experts dans les domaines de l’environnement et du marketing durable, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du cycle des “Rencontres de l’AMMC”, récemment labellisées par le Comité d’organisation de la 22è conférence des parties à la Convention-cadre de l’ONU sur les changements climatiques.

Lors de cette conférence, marquée par la participation de dirigeants d’entreprises et de cadres supérieurs, les intervenants se sont penchés sur les opportunités qu’offre la COP22 aux marques nationales et internationales.

Cette rencontre a été également l’occasion pour les experts de présenter les expériences des entreprises pionnières dans le domaine du marketing durable, ainsi que les enjeux liés aux marques, à leur croissance et à leurs engagements environnementaux.

Intervenant à cette occasion, Abdelouahed Fikrat, secrétaire générale de l’AMMC, a souligné que le Maroc a été parmi les premiers pays à s’engager dans la lutte contre les risques climatiques, ajoutant que la COP22, qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre prochain, sera l’occasion pour l’activation de l’accord historique de Paris, en particulier le volet relatif au financement des projets destinés à l’adaptation aux changements climatiques.

Il a, par ailleurs, noté que le ministère délégué chargé de l’Environnement soutient toutes les initiatives entreprises par les acteurs non gouvernementaux visant la consolidation de la culture de l’environnement durable, appelant les entreprises opérant dans le secteur des marques à intégrer la dimension environnementale dans leurs politiques de commercialisation.

Et de rappeler que le ministère chargé de l’Environnement a signé plusieurs conventions avec les associations de la société civile en vue de faire de l’environnement un pilier essentiel du développement du pays.

De son côté, Khalid Badou, président de l’AMMC, a fait valoir que le but de cette conférence est de sensibiliser les entreprises et les marques nationales sur l’importance d’intégrer le volet écologique dans leurs stratégies de développement afin de faire de l’environnement un levier puissant de compétitivité aux niveaux national et international.

Afin de relever les défis relatifs aux changements climatiques, il est primordial de mettre en place des politiques publiques et des feuilles de route à même de prendre en considération la nature du secteur privé en vue de renforcer la position du Royaume comme leader dans le domaine environnemental au niveau continental, a-t-il ajouté.