COVID-19: 2.000 cobaye Brésiliens pour le vaccin britannique

5437685854_d630fceaff_b-
154
Partager :

Sao Paulo - Le vaccin développé par l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni, contre Covid-19, sera testé sur un groupe de 2.000 personnes au Brésil, deuxième pays le plus touché par la pandémie au monde.

Le Brésil deviendra ainsi le premier pays à lancer des tests sur l'Homme en dehors du Royaume-Uni pour vérifier l'efficacité de la vaccination contre le Sars-Cov-2, a indiqué, mercredi, un communiqué de l'Université fédérale de Sao Paulo (Unifesp).

Le vaccin a été approuvé par l'Agence nationale brésilienne de surveillance de la santé et les tests seront effectués à Sao Paulo sur 1.000 volontaires en bonne santé qui sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus, étant les plus exposés à la contamination.

"La chose la plus importante est de mener à bien cette étape de l'étude, au moment où la courbe de contagion est en hausse soutenue", a déclaré le Dr. Lily Yin Weckx, chercheur principal de l'étude cité par le communiqué.

Le Brésil est le deuxième pays au monde avec le plus grand nombre d'infections au COVID-19 (555.383), derrière les États-Unis, et le quatrième en nombre de décès (31.199), selon le dernier bilan du ministère de la Santé.

À Sao Paulo, épicentre de la pandémie au Brésil, les tests seront effectués par le Centre de référence pour les immunobiologies spéciales (CRIE) de l'Université fédérale de Sao Paulo (Unifesp), coordonné par Weckx et avec le soutien financier de la Fondation Lemann, du milliardaire brésilien, Jorge Paulo Lemann.

Selon Unifesp, les résultats des tests seront essentiels pour l'homologation du vaccin au Royaume-Uni, prévue pour la fin de cette année et qui dépendra de la conclusion des études réalisées dans tous les pays participants.