Covid-19: nombre record de cas hebdomadaires dans le monde, mais moins de morts, en Afrique l'épidémie continue de ralentir

5437685854_d630fceaff_b-

Test du coronavirus le 21 septembre 2020 à Mantes-la-Jolie en France

193
Partager :

Un record de deux millions de cas de Covid-19 ont été enregistrés la semaine dernière tandis que le nombre de décès a diminué de 10%, selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

A l'exception de l'Afrique, toutes les régions ont fait état d'une augmentation des cas du 14 au 20 septembre. Sur le continent noir, l'épidémie continue de ralentir, avec des baisses de 12% des cas et de 16% des décès.

Cependant, au Maroc qui enregistré une augmentation importante des cas depuis le déconfinement, les nouvelles contaminations quotidiennes n’arrivent pas à descendre depuis plus d’un mois sous la barre des 2000 cas/jour. Deux mille deux cent vingt-sept (2.227) nouveaux cas d'infection au coronavirus (Covid-19) et 1.725 guérisons ont ainsi été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, a annoncé mardi le ministère de la Santé. Le nouveau bilan des cas confirmés porte à 105.346 le nombre de contaminations dans le Royaume depuis le premier cas signalé le 2 mars et à 85.883 celui des personnes totalement rétablies, soit un taux de guérison de 81,5% a précisé le ministère dans son bulletin quotidien de la covid-19.

Le nombre de décès est passé à 1.889, avec 34 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24 heures, soit un taux de létalité stable de 1.8%, selon la même source.

Globalement, plus de 30,6 millions de cas et 950.000 décès ont été signalés à l'OMS depuis que l'apparition de la maladie fin décembre dernier.

"Du 14 au 20 septembre, il y a eu près de 2 millions de nouveaux cas de Covid-19, ce qui représente une augmentation de 6% par rapport à la semaine précédente, et le plus grand nombre de cas signalés en une seule semaine depuis le début de l'épidémie. Au cours de la même période, le nombre de décès a diminué de 10%, 37.700 décès ayant été signalés", a détaillé l'OMS dans son bulletin hebdomadaire publié dans la nuit de lundi à mardi. 

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d'autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

La région Europe de l'OMS a connu la plus forte augmentation des décès au cours de la semaine écoulée (+27% par rapport à la semaine précédente). 

Le continent américain, représentant plus de 38% de tous les nouveaux cas signalés au cours de la semaine dernière, reste le plus touché, selon le tableau compilé par l'OMS. La région a toutefois signalé une diminution des décès de 22%.

La région de l'Asie du Sud-Est, qui représente 35% des nouveaux cas signalés au cours de la semaine passée, a dépassé la barre de 100.000 morts depuis le début de la pandémie, avec 9.000 nouveaux morts au cours de la semaine dernière.

Les régions de la Méditerranée orientale et du Pacifique occidental ont toutes deux signalé une légère augmentation des cas et des décès signalés au cours des trois dernières semaines.

lire aussi