CAN - ''Héroïque, historique'' pour la Mauritanie, l’algérien Belmadi ne comprend pas…

5437685854_d630fceaff_b-

Le milieu de terrain mauritanien #8 Bodda Mouhsine tient un drapeau de la Mauritanie après la victoire de son équipe lors du match de football du groupe D de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2024 entre la Mauritanie et l'Algérie au Stade de la Paix à Bouaké, le 23 janvier 2024. (Photo KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

1
Partager :

 

La Mauritanie a joué "un match héroïque, historique", s'est enthousiasmé son sélectionneur Amir Abdou après la victoire contre l'Algérie (1-0), la première de son histoire à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), mardi à Bouaké.

"C'est extraordinaire ce qu'on est en train de vivre", a lancé Abdou. "J'ai dit aux joueurs qu'ils ont écrit l'histoire de la Mauritanie", qui va disputer pour la première fois en trois Coupes d'Afrique les 8e de finale.

"Je suis fier pour la Mauritanie, ses millions d'habitants, qui doivent être très heureux", a-t-il ajouté.

"On a signé une victoire contre une très grande nation du football, on a réussi à gagner contre cette équipe d'Algérie qui nous est largement supérieure individuellement, mais collectivement l'équipe a montré beaucoup d'envie, a été très disciplinée. Notre victoire est amplement méritée, on va savourer", a conclu Abdou.

Belmadi pointe le manque de réalisme de l'Algérie

"Il faut tuer les occasions qu'on a", a regretté le sélectionneur de l'Algérie Djamel Belmadi, expliquant essentiellement la défaite contre la Mauritanie (1-0) et la nouvelle élimination au premier tour de la CAN par le manque de réalisme, mardi à Bouaké.

"Il a manqué des buts", a répondu le technicien à une question sur ce qui avait fait défaut à son équipe à cette Coupe d'Afrique, qu'elle termine à la dernière place de son groupe, comme en 2022, où elle débarquait en championne d'Afrique 2019.

En Côte d'Ivoire depuis le début du tournoi, "on a concédé deux pénaltys, un corner, trois buts sur quatre sur coup de pied arrêté, et nous de notre côté, on n'arrive pas à conclure", a-t-il ajouté.

Les Mauritaniens "marquent sur les suites d'un corner dans une mi-temps à sens unique. Dès qu'on concède un semblant d'occasion ça finit au fond des filets", a-t-il pesté.

A une question sur le fait qu'il devenait le premier sélectionneur algérien éliminé deux fois au premier tour, Belmadi a répliqué: "Tu n'as pas précisé que je suis le deuxième à avoir remporté la Coupe d'Afrique".

Il a répondu de façon plus élusive aux questions sur son éventuel départ après cet échec.

"Quand on va renter au bled on verra", a-t-il lancé, avant plus tard de dire: "Pour la deuxième fois on est sortis, j'assume entièrement cette situation". Interrogé enfin sur l'éventuelle fin d'un cycle, il a lâché: "Peut-être, oui". (AFP)