CAN 2017 : Le Maroc potentiel repreneur

5437685854_d630fceaff_b-

1685
Partager :

CAN 2017. Le Maroc serait-il un plan B pour la CAF dans l’organisation de la compétition ?

Le Gabon pourra-t-il accueillir comme prévu, la phase finale de Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football 2017, prévue du 14 janvier au 05 février prochains ? Une question dominante dans les milieux sportifs du continent, à cause des violences qui secouent ce pays depuis la réélection «controversée» du président sortant, Ali Bongo, le 31 août 2016.

Si les autorités sportives gabonaises se veulent rassurants et si la Confédération Africaine de Football (CAF) temporise pour l’instant en public, l’instance dirigeante du football africain commencerait néanmoins à s’activer en coulisses, pour rechercher un plan B.

D’après Jeune Afrique, «elle a ainsi sondé le Maroc pour savoir si le Royaume Chérifien serait prêt à accueillir la compétition au pied levé, au cas où la situation venait à rester tendue au Gabon».

Pour rappel, le pays des Lions de l’Atlas avait été destitué de la précédente édition après son refus de l’organiser aux dates initiales par peur du virus Ebola.

La CAF devrait trancher sur le sujet lors de ses réunions annuelles entre le 21 et le 27 septembre prochain.