Attijariwafa bank démystifie la notation des PME

5437685854_d630fceaff_b-

1747
Partager :

Expliquer aux entreprises les principes de la notation bancaire et les informer sur les outils et les leviers permettant d’améliorer leur accès au financement

Attijariwafa bank poursuit ses actions de proximité régionale envers les entreprises à travers son cycle de séminaires « Les Rendez-vous de l’Entreprise ». C’est dans ce cadre qu’un nouveau séminaire sous la thématique « Les entreprises marocaines face à la nouvelle culture de notation », a été organisé le 18 octobre à Tanger après 2 éditions tenues sous la même thématique, le 31 mai à Marrakech et le 1er juin à Agadir.

Ce séminaire est le dernier en date d’une série de rendez-vous ayant déjà traité à travers tout le royaume, diverses thématiques, notamment le développement à l’international, les opportunités fiscales, l’efficacité énergétique et la transformation digitale. A ces séminaires présentiels, s’ajoute des webinaires ayant pour objectif de renforcer la dynamique d'échange entre les opérateurs africains et européens. Les sujets traités lors des rencontres digitales d’Attijariwafa bank, ont concerné l’industrie automobile, l’efficacité énergétique et l’investissement en capital.

Cette approche a été initiée en réactivité aux orientations données par la rencontre réunissant BAM, la CGEM et le GPBM pour expliquer aux entreprises les principes de la notation bancaire et les informer sur les outils et les leviers permettant d’améliorer leur accès au financement. C’est dans ce sillage qu’Attijariwafa bank a mené cette action de sensibilisation envers ses clients dans le but de partager avec eux des moyens pratiques pour améliorer leur notation et démystifier cette notion.

Les règles prudentielles de Bâle II incitent les banques à utiliser la notation interne comme moyen d’aide à la décision pour maîtriser les risques. En général, cette notation se base sur des critères quantitatifs (ratios financiers, indicateurs sur le fonctionnement du compte…) et qualitatifs (secteur d’activité, qualité de la communication financière…), déterminés selon des techniques statistiques universelles. Parmi les leviers d’amélioration de la notation, on retrouve la transparence, la communication de la documentation comptable en temps utile, le partage d’informations qualitatives sur l’entreprise, la fiabilité de l’information… Des cas pratiques issus de divers secteurs d’activité ont été partagés avec l’assistance pour illustrer concrètement le système de la notation.