C’est décidé, les travailleurs bénéficieront d’une revalorisation salariale !

5437685854_d630fceaff_b-

1
Partager :

couv-smig

C?est d?cid?, le gouvernement marocain a tranch? en faveur d?une revalorisation du salaire minimum. En effet, le Smig connaitra une hausse de 10% pour les salari?s du secteur priv?. Cette r??valuation sera r?alis?e en deux phases, avec une premi?re augmentation de 5% ? partir du 1er juillet 2014 et une seconde pr?vue pour le 1er juillet 2015.

Concernant le secteur public, le salaire minimum sera de 3.000 dhs par mois soit une augmentation de 200 dhs ? compter du 1er juillet 2014.

Enfin, le gouvernement ? tranch? dans ce bras de fer qui l?opposait au patronat et aux syndicats des travailleurs, en faveur de l??largissement de la couverture sant? aux parents des salari?s et fonctionnaires.

Qu?en pense le patronat??

Suite ? la d?cision prise par le gouvernement, le patronat a tenu ? rappeler les risques ?conomiques qu?encours le Maroc, particuli?rement en terme de comp?titivit?. En effet, pour la CGEM, cette hausse des salaires est susceptible de grever la comp?titivit? des entreprises, de d?truire les emplois et d?encourager le recours ? l?informel. Par cons?quent, les patrons appels ? un sommet social avec les acteurs politiques sur le co?t du travail et la comp?titivit? de l?entreprise marocaine.

Des visions qui s?opposent

Pour plusieurs observateurs, la posture du patronat n?est pas justifi?e. En effet, certains courants ?conomiques pr?conisent qu?une hausse des salaires ne peut ?tre que positive pour les entreprises, qui b?n?ficient automatiquement d?une progression de leurs chiffres d?affaires gr?ce ? l?augmentation du pouvoir d?achat du citoyen.