Le conseil d’administration de la Banque Mondiale approuve le nouveau Cadre de Partenariat Stratégique avec le Maroc

5437685854_d630fceaff_b-

1
Partager :

couv-banque-mondial

Le conseil d?administration de la Banque Mondiale, r?uni mardi, a approuv? le nouveau? ??Cadre de Partenariat Strat?gique?? (CPS) 2014-2017 avec le Maroc. Cette approbation, attendue initialement au mois de f?vrier dernier, est marqu?e par un engagement financier plus consistant par rapport au dernier CPS 2010-2013 et par une continuit? / adaptation des objectifs.

L?engagement financier passerait ? 1 milliard de dollar par an en moyenne, soit? 4 milliards de dollars sur 4 ans, contre 600 millions de dollars par an en moyenne et 2,8 milliards de dollars sur 4 ans durant la p?riode quadriennale couverte par l?ex CPS, qui a pris fin en novembre dernier.

Pour ce qui est des orientations strat?giques du nouveau CPS, qui? sont? en phase avec la strat?gie de la BM dans la r?gion MENA,? les deux? principales orientations retenues sont?:

-L?appui de r?formes plus ambitieuses ayant une dimension transsectorielle, en mettant l?accent sur la fourniture de services, une coordination renforc?e pour obtenir des r?sultats plus concrets et la participation citoyenne;

- L?introduction? des approches multisectorielles qui appuieront l?action du gouvernement et renforceront les axes strat?giques d?appui du CPS.

Les objectifs prioritaires retenus sont? une croissance bas?e sur la comp?titivit? et l?inclusion, la construction d?un avenir vert et r?siliant, la fourniture des services aux et avec les citoyens. En plus de ces objectifs, le CPS? a d?fini? trois autres objectifs transversaux, ? savoir le genre, la jeunesse, printemps arabe oblige, et? voix et responsabilit? (reddition de comptes et participation des citoyens).

S?agissant de la croissance comp?titive et inclusive, la BM vise ? promouvoir un climat d?affaires et d?investissements (d?veloppement du secteur priv?, du march? financier et de l?innovation),? r?duire les goulots d??tranglement? de l??conomie, tout en? red?finissant? l?assignation et la gestion des fonds publics (d?compensation, r?forme fiscale, partenariat public-priv?), renforcer les secteurs porteurs, soutien aux TPME. En compl?mentarit? avec ces objectifs, la BM a retenu des objectifs sociaux et globaux, dont l?efficacit? de la couverture sociale, la r?forme de l??ducation et de la formation, l?emploi, le soutien aux plus d?favoris?s et la r?forme de la justice.

Quant au deuxi?me objectif, la BM apporterait son soutien ? la rationalisation de? l?utilisation des ressources naturelles, en premier lieu l?eau, aux ?nergies renouvelables, ? la pr?vention des catastrophes naturelles et l?adaptation aux changements climatiques.

En ce qui concerne le troisi?me objectif, la BM a cibl? la sant?, la gestion des d?chets, le renforcement du r?seau d?eau, d??lectricit? et d?assainissement, la mise ? niveau du transport urbain, en plus de la justice et le gouvernement ?lectronique, la passation des march?s publics, le programme Hakama (ex PARAP soutenu par l?UE et la BAD ?galement), l?INDH, le renforcement des capacit?s des autorit?s locales. Ces objectifs cibl?s marquent le passage ? un soutien ? la d?centralisation et la d?concentration administrative et au projet de la r?gionalisation, dont les textes sont toujours en cours d??laboration.

S?agissant des objectifs transversaux, la BM ciblerait l??galit? entre les hommes et les femmes, conform?ment aux principes de la nouvelle constitution, l?insertion des jeunes en leur offrant des opportunit?s, et la gouvernance, la reddition des comptes, l?acc?s ? l?information et la participation citoyenne.

Ces objectifs ont ?t? retenus ? la suite des consultations men?es par les experts de la BM avec plusieurs acteurs, en premier lieu le gouvernement.

A? part ces objectifs globaux et sectoriels, la BM tient ? ce que le Maroc fasse des r?formes structurelles qui visent une plus grande ouverture ? l?international, en introduisant une plus grande flexibilit? du r?gime de change notamment,? une lib?ralisation plus pouss?e et une ouverture ? la concurrence internationale plus pouss?e, un r?am?nagement du droit du travail pour une plus grande flexibilit??

Il est pr?vu que la BM proc?de? cette ann?e ? l??laboration d?un nouveau m?morandum pour le Maroc. Ce m?morandum sera le quatri?me de son genre, apr?s celui de 1965, ? la suite de la crise survenue au d?but des ann?es 1960,? celui des ann?es 1990, ayant amen? le roi Hassan II ? pr?venir contre l?arr?t cardiaque dans son discours au parlement, et celui qui a ?t? ?labor? avant la crise mondiale de 2008.