Coronavirus : Le Roi a montré la lune, la nana qui a un oncle qui a un pote n’a vu que le doigt

5437685854_d630fceaff_b-
28825
Partager :

Il y a la nana hyper angoissée et super hypocondriaque, l’accent puant le lycée Lyautey de Casablanca, qui lance tout de go : écoutez les ami(e))s, depuis ce matin je suis en pleurs parce que mon oncle qui a un pote au ministère de la santé lui a dit qu’on lui a dit que la situation est apocalyptique et que je vais de ce pas m’approvisionner en stock alimentaire non périssable avant d’aller rejoindre l’abri atomique que j’ai emménagé chez moi. 

Et puis il y a l’autre ! qui commence par : bonsoir les filles, sur le ton de Salut les copains « ce soir on va danser sans chemise sans pantalon », écoutez, je ne suis de nature ni angoissée ni anxiogène ni de ragots [qu’est-ce que ça aurait été si elle l’avait été], je viens de recevoir un coup de téléphone de Samira Sitaïl [elle est encore là celle-là ?], la situation elle est grave là !et chez le premier ministre on est en train de préparer un communiqué, ce sera pour ce soir ou demain, parce que le coronavirus, en fait, n’est pas d’origine terrestre et le monde est à la veille de l’apocalypse et se prépare à une attaque extra-martienne de type [NDLR] Les clowns tueurs venus d’ailleurs de Stéphan Chiodo, fiction qui raconte l’histoire d’une météorite portant en elle des guignols assoiffés de sang qui tombe sur la Terre et fait débarquer une bande de pitres qui se mettent à tuer tous les habitants d'une petite ville à coups de gags mortels... Parole de Nostradamus qui a annoncé qu’en 2020 l’antéchrist s’abattra sur l’humanité. 

Comme il se doit, Samira Sitaïl a démenti dans un tweet qui ne souffre pas la réplique : Quelqu’un connait-il cette dame ? Parce que si elle prétend me connaitre, moi pas… Samira rassure toi, moi sa voix me dit quelque chose, ça finira par me revenir et je te tiendrai au courant.

Le plus loufoque de tous est celui qui annonce de sources sûres que de 23 h à 5 h du matin, des hélicoptères procéderont à l’épandage de produits désinfectants sur toute les villes du royaume et conseille à ses chers concitoyens de faire rentrer leur linge et de ne pas laisser leurs enfants dehors au-delà de 11h du soir. Sans qu’il trouve quelqu’un pour lui dire que s’il y a des parents qui oublient leurs enfants dans la rue aussi tard la nuit, il vaudrait mieux qu’ils laissent le soin au coronavirus de les en débarrasser définitivement. 

La rumeur d’Orléans

Le sociologue et philosophe Edgar Morin a décortiqué dans sa recherche La rumeur d’Orléans, comment un ragot peut-être à l’origine d’une psychose générale. Et pareils pitch où se mêlent angoisse, hypocondrie, pannes paniques, crises psychotiques, mythomanie et malveillance, même Milos Forman n’en a pas rêvé pour son film doublement oscarisé Vol au-dessus d’un nid de coucou. Fort heureusement que dans cette furie collective, il en a,à l'humour singlant, qui vous réconcilient avec Whatsapp et les réseaux sociaux, dont la perle revient à celle ou celui qui a écrit : A ceux qui projettent de dévaliser les supermarchés, n’oubliez pas les préservatifs, afin de ne pas donner naissance à plus d’idiots ! 

Faudrait-il leur en vouloir quand, même dans des sites que l’on croyait sérieux, on a vu circuler des informations abracadabrantesques, genre les Forces Armées Royales s’apprêtaient à rapatrier les 700 mille Marocains d’Italie sans se soucier ne fut-ce que de l’énormité de la logistique de l’opération. 

On a vu une autre information autrement plus sérieuse faisant état de la mise en place par l’armée de dispositifs de confinement. Elle a été donnée semble-t-il par un officier à l’agence espagnole EFE. On se demande alors pourquoi pas la marocaine ? Mais ce n’est qu’une partie microscopique du problème. L’information, mal tournée, peut être source d’angoisse et alimenter toutes les élucubrations auxquelles on assiste. Bien distillée, elle est rassurante. Que l’armée, avec l’expérience et la maitrise qui sont les siennes, acquises et démontrées sur plusieurs terrains, dans les séismes et autres catastrophes naturelles ou sur zones de conflits en Afrique et au Moyen Orient, entre en jeu dans la titanesque entreprise de rompre la chaine de transmission du coronavirus, est une bonne nouvelle, surtout pour ceux qui ont de la défiance à l’égard de la santé publique au Maroc. Elle est rassurante et apaisante. 

Reste l’exemple du Roi : Le 11 mars, au palais royal de Casablanca, le Souverain a reçu les trois nouveaux membres de la Cour constitutionnelle alors que le Maroc a déjà un pied dans la pandémie du Covid-19. Comme nombre de chefs d’Etat, le Roi aurait pu remettre cette audience à plus tard, la marche du pays n’est tout de même pas suspendue à la nomination de ces trois honorables membres. Mais il les a reçus, dans un espace ouvert et les a tenus à distance. Trois messages : Coronavirus ou pas, je travaille. En présence d’un certain nombre de personne, j’évite les lieux confinés. Je prends mes précautions en observant les mesures de protection en cas de contact, la distance exigée entre les personnes. Au lieu de ça, les idiots dont parle le post sur ceux qui dévalisent les supermarchés, ont surtout véhiculé la nana en pleurs dont l’oncle à un pote. Comme un ami a l’habitude de dire en semblables cas : Tu me tues ou je me suicide ?  

lire aussi